Dérivé du cannabis : François Braun souhaite interdire le HHC « le plus rapidement possible »

Alain JOCARD / AFP

L’interdiction serait une affaire de semaines. Ce lundi, le ministre de la Santé François Braun a annoncé que les produits à base d’hexahydrocannabinol (HHC) devraient bientôt être interdits à la vente et souhaite que cela soit fait « le plus rapidement possible ».

À lire aussi Qu’est-ce que le HHC ?

Si cette molécule dérivée du cannabis est bien connue des scientifiques, sa commercialisation depuis quelques mois en boutique ou sur Internet alarme les autorités sanitaires. Et pour cause, selon la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives, les effets du HHC sont comparables à ceux du tétrahydrocannabinol (THC), la substance active du cannabis responsable des effets psychotropes. Seulement, le THC fait l’objet d’une interdiction de vente et de consommation, contrairement au HHC.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Des effets délétères

« C’est un produit qui entraîne une addiction », a alerté François Braun, qui recommande pour l’heure d’éviter d’en consommer. Le ministre de la Santé estime en effet que les vendeurs de ce produit « profitent d’une faille de classification ». En effet, la molécule dérivée du cannabis n’étant pas classée comme un produit stupéfiant, sa vente est possible sous diverses formes. Vendu en résine, e-liquide, voire en huile, le HHC a connu un essor depuis 2022, relate La Dépêche.

« Il y a un trou dans la raquette qu’il faut combler rapidement pour ne plus avoir cette vente libre qui est tout à fait anormale », a insisté le ministre, ...


Lire la suite sur LeJDD