Plus d’une nouvelle retraite sur sept liquidée avec une erreur en 2022

DjelicS / Getty Images

Les erreurs dans les pensions de retraite versées pour la première fois l’an passé concernaient plus d’un dossier sur sept, selon un rapport de la Cour des comptes.

Si le nombre de nouvelles pensions de retraite versées a augmenté en 2022, les erreurs commises par les caisses de retraite lors de la liquidation des droits des pensionnés n’ont elles pas diminué en proportion. Dans sa certification des comptes 2022 du régime général de Sécurité sociale, la Cour des comptes pointe le taux d’anomalies encore très élevé sur les droits à la retraite récemment débloqués. Ainsi, sur les 916.000 prestations nouvelles attribuées l’an passé par les caisses de la branche vieillesse, dont 81% de pensions et 19% de droits dérivés (comme les pensions de réversion), plus d’une sur sept comportait “une erreur de portée financière”, décrivent les Sages. Plus exactement, le taux d’erreur s’est affiché à 13%, un pourcentage qui mérite toutefois d’être relevé de deux points selon les magistrats financiers, soit à 15%, pour tenir compte des changements de méthode de contrôle introduits en 2022.

En clair, plus d’une retraite nouvellement liquidée en 2022 comportait au moins une erreur. Des inexactitudes qui pèsent pour 1,1% des montants versés aux actifs qui ont passé le cap de la retraite l’an dernier. “Rapporté au montant des attributions de prestations au cours de l’exercice (6,4 milliards d’euros), il (le taux d’incidence financière, soit l’impact des erreurs, ndlr) implique un montant probable d’erreurs de l’ordre de 70 millions (...)

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO-Prudente "reprise de contact" des syndicats à Matignon, les retraites en surplomb