Dakar : les cinq dates à retenir dans la carrière d'Hubert Auriol

Théo Gicquel
·1 min de lecture

• 1981 : première victoire sur le Dakar

Il n’a fallu que deux galops d’essai à Hubert Auriol pour saisir toutes les arcanes d’une course aussi incertaine que le Paris-Dakar. Pour sa première participation en 1979 au guidon d’une Yamaha 500 XT, le natif d'Addis-Abeba se classe douzième du général. Fort de sa première convaincante dans le désert, il remet ça l’année suivante mais est disqualifié pour avoir eu recours à un taxi-brousse pour rallier l’arrivée.

C’est finalement en 1981, l’année où un certain Claude Brasseur (et Jacky Ickx) découvre le mythique rallye-raid, qu’il rejoint Dakar à la première place. Sur une moto BMW, le Français de 29 ans évite les pièges du désert. A l’arrivée, à peine son casque enlevé, il sabre le champagne et se jette dans l’océan Atlantique. Une légende de la course est née.

• 1984 : duel fratricide chez BMW

Contraint à l’abandon l’année suivante en 1982, Hubert Auriol double la mise en 1983, enfourchant toujours sa moto BMW. En 1984, un duel mémorable l'oppose à son coéquipier Gaston Rahier. Déjà au coude-à-coude l’année précédente jusqu’à l’abandon de...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi