Dakar - Sainz, un conquistador à Pisco

L'Espagnol Carlos Sainz (Buggy) a remporté dans la catégorie autos la spéciale de 13 km de la première étape du Dakar-2013, longue de 263 km, samedi entre Lima et Pisco (Pérou), devant l'Argentin Lucio Alvarez (Toyota) et le Français Guerlain Chicherit (SMG).

Une minuscule "spéciale" chronométrée de 13 km, en forme de prologue, samedi au Pérou, du 34e rallye Dakar, a permis au "Matador" madrilène Carlos Sainz, de faire une entrée en fanfare en prenant d'autorité la première place en catégorie auto au classement général. Sainz, vainqueur de l'épreuve en 2010 sur Volkswagen, au volant de son Buggy 2 roues motrices flambant neuf aux couleurs du Qatar, mais "Made in California", a couvert les 13 km de dunes et pistes de sable en 7'40". Il précède de 8 secondes la Toyota de l'Argentin Lucio Alvarez et de 10 secondes le Français Guerlain Chicherit (SMG), à égalité de temps avec le coéquipier et concurrent de Sainz, le Qatari Nasser Al-Attiyah qui signe la 4e place de cette première étape à proximité de la ville de Pisco, à 250 km de Lima.

Avant le départ, les commentaires étaient allés bon train sur la "fiabilité" de ces deux Buggy, conçus de toutes pièces et préparés aux Etats-Unis par Al-Attiyah pour cette nouvelle édition du plus grand rallye-raid du monde. Leurs performances lors de cette première étape ont levé les doutes et fait taire les mauvaises langues: Sainz et Al-Attiyah sont bel et bien là pour bousculer la suprématie des Mini et alimenter toutes les inquiétudes du champion Stéphane Peterhansel qui a signé l'année dernière sa dixième victoire historique (6 en moto, 4 en auto) du Dakar.

Samedi, Peterhansel n'a pris que la 8e place (à 34 secondes de Sainz) de la première étape. Quant à Robby Gordon, le "bad boy" américain, fort en gueule et showman controversé, il ne signe que la ... 87e place, après des ennuis mécaniques au cours des 13 km chronométrés.

Fête chilienne en moto

Chez les motards, cette première étape peut laisser penser que l'on assiste d'entrée à une redistribution des cartes: le Français Cyril Despres, vainqueur 2012 sur KTM, ne signe que la 5e place de la "spéciale", remportée par la vedette du 2 roues chilien Francisco Lopez "Chalenco" (KTM). Mais c'est une Yamaha pilotée par le Néerlandais Frans Verhoeven qui a pris la 2e place (à une seconde de Lopez), suivi par un autre Chilien, Pablo Quintanilla (à 5 secondes), qui fait entrer le constructeur Honda, absent du Dakar depuis 1992, sur le podium de la première étape de cette 34e édition.

Pas moins de 449 véhicules (183 motos, 153 autos, 38 quads et 75 camions), avaient pris le départ samedi matin, devant des milliers d'aficionados, sur les plages de Lima. Signe de l'ampleur de l'évènement dans le pays andin, c'est le président de la République du Pérou, Ollanta Humala, qui a lui-même donné le départ de la course.

La deuxième étape dimanche, en boucle au départ et à l'arrivée à Pisco est longue de 327 km dont 242 km de "spéciale chronométrée", toujours dans une zone désertique et son cortège de franchissement de dunes en bordure du Pacifique. Les concurrents vont entrer dans le vif du sujet.

Lire aussi
FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant

Les plus vus