Dall'Igna "regrette" les critiques de Dovizioso et préfère regarder devant

Vincent Lalanne-Sicaud
·3 min de lecture

et Gigi Dall'Igna continuent leurs échanges par médias interposés. Le pilote italien a annoncé à la fin de l'été 2020 son départ de Ducati, refusant de s'exprimer sur les raisons de son choix, et faute de guidon performant disponible, le pilote italien a finalement décidé de prendre une année sabbatique. Il y a quelques jours, Dovizioso s'est livré sur sa relation avec Dall'Igna, reprochant au directeur général de Ducati Corse un manque de dialogue, surtout après une réunion houleuse à l'été 2019.

Lire aussi :

"En colère", Dovizioso revient sur sa relation houleuse avec Dall'Igna

Dall'Igna ne souhaite pas entretenir la polémique, se disant déçu par les propos de celui qui est désormais son ancien pilote, et estimant que ce dernier doit simplement accepter que l'aventure soit terminée. "Nous avons évalué l'interview donnée par Dovizioso : la relation a été très longue, la plus longue de l'histoire de Ducati, mais je ne pense pas qu'il soit approprié d'en parler dans les médias", a déclaré Dall'Igna à Sky Sport Italia. "Nous avons tous les deux fait de notre mieux pour décrocher les meilleurs résultats possibles. Entre professionnels, les histoires prennent fin. Je regrette de voir un pilote faire de telles critiques, j'ai de nombreux collaborateurs à gérer, je dois prendre certaines décisions. Andrea était un collaborateur important, mais toutes les histoires ont une fin, et c'est le cas."

La page Dovizioso étant tournée, Dall'Igna se tourne désormais vers la saison 2021, qui verra l'équipe d'usine accueillir le duo du team Pramac, , Danilo Petrucci ayant lui aussi perdu sa place, pour trouver refuge chez Tech3. Miller, qui a conclu la saison 2020 sur deux podiums, a tout ce qu'il faut pour briller selon Dall'Ignia, tandis qu'à ses yeux, Bagnaia a du potentiel mais pèche encore par son manque de régularité, n'ayant décroché qu'un seul top 10 après son podium au Grand Prix de Saint-Marin.

"Miller a progressé fin 2020, il a connu des courses fantastiques et s'il reste à ce niveau, il sera un prétendant au titre", a annoncé Dall'Igna. "Mais Bagnaia a aussi fait de belles choses dans de nombreuses courses : j'espère avoir deux bons pilotes pour jouer le titre. Pecco doit travailler sur la constance, surtout sur certaines pistes, il doit mieux exploiter les pneus. Il a énormément progressé depuis un an, il sera dans la lutte s'il progresse encore."

Lire aussi :

Petrucci : “Content que Dall'Igna m'ait viré en début de saison”

Dall'Igna a également évoqué les deux recrues du team Avintia, , respectivement Champion et vice-champion du Moto2 la saison passée. Le dirigeant se donne du temps pour les juger, la pandémie de COVID-19 les privant d'une préparation digne de ce nom, notamment après l'annulation des tests de Sepang. "C'est une année étrange, il y a peu de tests et pour des débutants comme Bastianini et Marini, ce sera un problème. Ils ont manqué beaucoup d'essais, ce ne sera pas facile, ils vont aborder la première course avec très peu de kilomètres au compteur. Pour eux, les premières courses auront valeur de tests."

Dall'Igna ne se concentre pas que sur les pilotes, mais aussi sur les évolutions à apporter sur la nouvelle Desmosedici, qui sera dévoilée au début du mois de février. Pour limiter les dépenses dans le contexte difficile créé par la pandémie de COVID-19, le développement du moteur et de l'aérodynamique est gelé cet hiver, avec uniquement une évolution aéro permise durant l'année. Ducati compte en profiter pour faire progresser la machine.

"Nous avons consacré beaucoup d'imagination [au développement] et j'espère qu'il y aura des développements dans l'aérodynamique. Nous avons concentré nos efforts dans les domaines possibles : nous avons un jeton à disposition et nous allons l'utiliser dans l'aérodynamique."