Damar Hamlin (Buffalo Bills) a été victime d'un arrêt cardiaque pendant le match contre Cincinnati

Damar Hamlin (Buffalo Bills) a été victime d'un arrêt cardiaque pendant le match contre Cincinnati

D'après les nouvelles données par sa franchise, Damar Hamlin, le défenseur des Buffalo Bills évacué pendant le match contre Cincinnati lundi, a été victime d'un arrêt cardiaque après son plaquage. Son coeur a recommencé à battre sur le terrain, mais il reste dans un état critique.

Victime d'un choc violent dans le premier quart-temps contre les Cincinnati Bengals, lundi, lors de la 17e journée de NFL, le joueur des Buffalo Bills Damar Hamlin a été pris en charge par les secours sur la pelouse, avant d'être emmené à l'hôpital. D'après les dernières informations, avancées par sa franchise dans un communiqué, le joueur de 24 ans « a été victime d'un arrêt cardiaque après un choc durant [le] match contre les Bengals. Son coeur a recommencé à battre sur le terrain et il a été transféré à l'UC Medical center (de Cincinnati) pour des examens et soins. Il est actuellement sous sédatifs et dans un état critique ».

Selon les images de télévision, Hamlin a été heurté dans la partie supérieure de sa poitrine. Sur le terrain, il avait rapidement reçu des premiers soins médicaux, pendant plus d'une demi-heure, la chaîne sportive américaine ESPN rapportant qu'un massage cardiaque avait été pratiqué.

Inquiets, les fans et les joueurs affichent leur soutienToujours selon ESPN, lors de son transfert à l'hôpital, Hamlin était sous oxygène et sa famille, qui regardait le match, l'a rejoint dans l'ambulance. Depuis son arrivée au centre médical de l'université de Cincinnati (nord-est), situé à environ six kilomètres du stade, des fans des deux équipes se sont rassemblés devant l'hôpital, bougies en main.

De très nombreux messages de soutien ont été publiés sur les réseaux sociaux, comme celui du quarterback vedette des Kansas City Chiefs Patrick Mahomes, sur Twitter : « Je prie fort... S'il te plaît, remets-toi mec. »

LeBron James : « Une chose terrible à voir »