Damian Penaud, Thibault Giroud, Yannick Bru... l'UBB attractive et ambitieuse

Thibault Giroud, l'actuel directeur de la performance de l'équipe de France, un temps en partance pour le Racing 92, va finalement rejoindre l'UBB. (A. Mounic/L'Équipe)

En obtenant la signature de Damian Penaud, Bordeaux-Bègles recrute un facteur X et réaffirme ses ambitions pour les années à venir.

L'Union Bordeaux-Bègles n'était pas forcément en pole position pour recruter Damian Penaud. Mais c'est bien en Gironde que l'ailier international posera ses valises à partir de la saison prochaine. « Son choix est révélateur de l'attractivité du club, de notre ambition et de notre détermination à continuer de grandir » a déclaré le président Laurent Marti.

lire aussi : Les dessous du divorce entre Woki et l'UBB

Pourtant, l'été dernier, suite à de nombreux départs (Seuteni, Païva, Lam, Trinh-Duc, Picamoles) et notamment celui du deuxième-ligne Cameron Woki au Racing 92, un an avant la fin de son contrat, sans oublier une fin de saison gâchée (élimination en demi-finale), sous fond de tension, les interrogations étaient nombreuses.

lire aussi : Pourquoi Marti a viré Urios

A l'intersaison, les observateurs laissaient entendre que le club bordelais s'était affaibli. Même l'ouvreur Mathieu Jalibert s'était ouvertement étonné du recrutement de son club. Puis, mi-novembre, après un début de saison poussif (l'UBB est actuellement 7e du Top 14), le manager Christophe Urios était limogé alors qu'il lui restait deux ans et demi de contrat. Tous ces remous n'ont pas échaudé Damian Penaud.

La venue de Giroud a fait pencher la balanceLe nouveau cycle, porté par Yannick Bru, qui s'est engagé pour les quatre prochaines saisons, mais également la venue de Thibault Giroud, l'actuel directeur de la performance de l'équipe de France, ont fait pencher la balance dans le choix de l'ailier international. D'ailleurs, Akvsenti Giorgadze (touche) va compléter le staff et sans doute Noel Mcnamara (trois-quarts).

lire aussi : Bru, une parenthèse chez les Sharks avant l'UBB

Comme avec la signature de l'Australien Adam Ashley-Cooper en 2015 ou celle du Fidjien Semi Radradra en 2018, Laurent Marti s'offre un facteur X capable de faire basculer un match à lui seul. L'arrivée de Damian Penaud pourrait également inciter à freiner les envies d'ailleurs de l'ouvreur Mathieu Jalibert, sous contrat jusqu'en juin 2025.

En revanche, les ailiers Geoffrey Cros et Santiago Cordero, tous deux en fin de contrat en juin 2023, ne devraient pas être conservés. Enfin, le retour de Semi Radradra (Bristol) reste à l'étude. Si l'état de son genou semble satisfaisant, c'est l'équation financière qui parait plus compliquée. D'autant que l'UBB doit renforcer son pack. Un pilier droit, un talonneur et un deuxième-ligne sont recherchés.