Le Danemark bute sur la Tunisie

Au terme d'une partie acharnée, le Danemark et la Tunisie n'ont pas trouvé de vainqueur (0-0), ce mardi, à Doha. Un match nul qui pourrait faire les affaires de la France, plus tard dans la journée.

À quelques heures de défier l'Australie, Didier Deschamps et son staff avaient certainement les yeux rivés sur leurs écrans ce mardi après-midi pour observer le duel entre le Danemark et la Tunisie, les deux prochains adversaires respectifs des Bleus. Au terme de 90 minutes qui n'ont offert aucun but et donc aucun vainqueur à un public majoritairement acquis à la cause des Tunisiens, le sélectionneur français pourra au moins noter que ces deux équipes ne sont pas à prendre à la légère, tant l'intensité qu'elles ont pu mettre, par périodes, était délirante. Autre enseignement, et peut-être le plus important : la France a déjà la possibilité d'être seul leader du groupe D, dès ce mardi soir.

Le Danemark s'en remet à Schmeichel

À l'image du mano a mano entre les Américains et les Gallois de la veille, les premiers débats se matérialisent principalement en d'énormes duels, accompagnés d'une intensité rare, qui ont même de quoi faire oublier le ballon. Car si le Danemark avait prévu de valoriser son 3-5-2 habituel en posant calmement le jeu, la Tunisie ne l'entend pas de cette oreille, privilégie les gros contacts, et installe un pressing ébouriffant, capable même de faire transpirer les téléspectateurs depuis leur canapé. Résultat : le spectacle se déroule plutôt en tribunes où les Tunisiens, venus en nombre et harangués dès le départ par un Laïdouni déchaîné, prennent le dessus sur les Danois à l'échelle des décibels. Le vacarme de l'Education City Stadium est même décuplé lorsqu'une flèche de Drager passe à quelques millimètres de la cage de Schmeichel (11e). Bis repetita quand Jebali croit ouvrir la marque, mais se fait finalement reprendre pour un hors-jeu (23e). Quelques minutes plus tard, Jebali, encore, se retrouve étrangement seul face au portier danois, qui remporte miraculeusement son duel pour maintenir les siens à flot (43e). À l'entracte, la Tunisie mène aux points, mais le Danemark est loin d'être KO.

Lire la suite sur SoFoot.com