Daniel Keita-Ruel : braquages, prison et rédemption

SO FOOT
So Foot

En l'an 2000, l'Allemagne se trémousse sur le hit du chanteur Christian Möllmann "Es ist geil, ein Arschloch zu sein." Une formule qui, de l'autre côté du Rhin, se traduit par "C'est trop génial d'être un connard." Vingt ans plus tard, les librairies allemandes sont prises d'assaut depuis la sortie de l'autobiographie de Daniel Keita-Ruel qui, du haut de ses 30 ans, affirme haut et fort que, non, "ce n'est pas cool d'être un connard". Cet attaquant franco-sénégalais en sait quelque chose : il a passé quatre ans en prison après une série de braquages commis entre les mois de juillet et d'octobre 2011 à Wuppertal, sa ville natale. Quatre longues années qui auraient pu définitivement ruiner ses espoirs de devenir un jour footballeur professionnel. Sauf que son rêve était plus fort que tout et qu'aujourd'hui, Daniel Keita-Ruel est le deuxième meilleur buteur de Greuther Fürth, un club qu'il a rejoint en 2018…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi