Daniil Medvedev décroche à Vienne son deuxième titre de l'année

Daniil Medvedev, vainqueur du tournoi de Vienne. (L. Leutner/Reuters)

Même si ce fut long (2 h 16) et très compliqué durant deux sets (4-6, 6-3, 6-2), Daniil Medvedev a finalement pris le dessus sur Denis Shapovalov en finale à Vienne (ATP 500). Le Russe remporte ainsi son deuxième titre de la saison, après Los Cabos.

Son retrait face à Novak Djokovic en demi-finale d'Astana, à cause d'une douleur aux adducteurs, était bien un abandon de précaution. Trois semaines plus tard, Daniil Medvedev s'est adjugé l'ATP 500 de Vienne sans connaître de problèmes physiques. Il a dominé en finale Denis Shapovalov 4-6, 6-3, 6-2, en 2 h 16. Le Russe, 4e mondial, remporte ainsi son deuxième titre de la saison, après Los Cabos, début août.


voir aussi

Le tableau du tournoi de Vienne

Jusqu'alors intraitable au service, Medvedev ne l'avait pas cédé une seule fois de la semaine (35 sur 35), en sauvant sans sourciller sa seule balle de break. Pas impressionné pour deux sous, Shapovalov signa un break dès son deuxième jeu de retour, une perf rééditée deux jeux plus tard, après 24 minutes de jeu. À 4-1, double break, le Canadien pouvait voir venir. Même la perte d'un de ses jeux de service ne le déstabilisa pas. Et il conclut la manche à 5-4, sur une impeccable volée de revers. Saoulé de coups gagnants (21, dont 2 aces), le Russe subissait même à l'échange, un comble pour un contreur hors pair comme lui.

Shapovalov ne relâchant pas sa pression, Medvedev dut encore sauver un total de cinq balles de break dans la deuxième manche. Mais il fit la décision au moment opportun, en plantant deux passings de revers à 4-3. Il conclut ensuite le set sans trembler (6-4).

Son dernier set fut de loin le meilleur. Il signa un break à 1 partout, puis un second à 3-1 en frappant notamment un exceptionnel passing de coup droit. Même si Shapovalov sauva six balles de match à l'énergie, il ne put rien sur la septième, validée sur une subtile amortie de coup droit. Medvedev décroche ainsi à Vienne le 15e titre de sa carrière. Sans doute pas le dernier.


lire aussi

Toute l'actualité du tennis