Danilo Pereira : « Face à Benfica, toujours des ambiances chaudes »

Le Portugais Danilo Pereira retrouve Benfica, son club formateur. (P. Lahalle/L'Équipe)

Avant le troisième match de Ligue des champions du PSG mercredi face à Benfica, Danilo Pereira a insisté sur l'ambiance bouillante de l'enceinte lisboète.

« Quels sont les points forts de Benfica ?
Je crois que les points forts, c'est surtout l'équipe, le groupe, ils sont très unis, défensivement, offensivement. Ils ont des joueurs très bons individuellement qui peuvent faire la différence aussi.

Vous avez vécu pendant plusieurs années des affiches Benfica-Porto. À quoi ressemble l'ambiance ici ?
Pendant cinq ans (2015-2020), j'ai joué à Porto, c'est toujours difficile de jouer ici. Il y a 65 000 spectateurs. C'est une ambiance chaude, une ambiance très favorable à Benfica. Ce sera chaud demain ici. Ce sera à nous de faire un gros match pour rapporter les 3 points.

lire aussi


Galtier : « Pas surpris que Benfica soit à ce niveau »

Vous avez, en partie, été formé à Benfica. Percevez-vous ce retour comme une revanche ?
Revanche, non non pas du tout, ce club m'a donné une chance d'être ici, devant vous. Je leur dois d'être devenu pro.

Thomas Tuchel avait été le premier technicien à vous installer en défense centrale. Cela avait suscité beaucoup de commentaires et de critiques à l'époque. Comment vous sentez-vous dans cette position ? Et où va votre préférence : axial gauche ou axial droit ?
Quand je suis arrivé ici à Paris, c'était un peu difficile j'ai fait un match au milieu, j'ai joué en défense centrale beaucoup de matches. Ce n'était pas le problème de jouer en défense centrale, c'était que ça poussait Marquinhos à jouer au milieu. C'était ça le problème, pas le fait que je joue défenseur central. J'ai joué aux 3 positions, je n'ai pas de préférence, je prends beaucoup de plaisir à jouer dans tous les cas. Il n'y a pas de poste préféré.

Aucune équipe française, dans l'histoire, n'a gagné ici à Benfica. Et pourtant, on a le sentiment que les clubs français sont toujours perçus comme favoris face aux clubs portugais. Percevez-vous une forme de condescendance ?
On doit changer cette histoire mercredi soir. La Ligue portugaise est un peu sous-estimée. Il y a des équipes avec beaucoup de qualités : Porto, Benfica, Sporting Portugal, Braga. Ils font de grands matches. »