Daria Kasatkina, qualifiée pour les demi-finales de Roland-Garros : « Très contente de ma gestion mentale »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Daria Kasatkina est en demi-finales à Roland-Garros (N. Luttiau/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Russe Daria Kasatkina est fière d'avoir su gérer une fin de deuxième set délicate contre sa compatriote Veronika Kudermetova (6-4, 7-6), mercredi en quarts de finale à Roland-Garros.

« Vous voilà en demi-finales de Grand Chelem pour la première fois de votre carrière. Que ressentez-vous ?
Tout est en train de se produire pour la première fois, je suis super contente d'être en demi-finales. C'est un rêve qui est en train de se réaliser. Le deuxième set, c'étaient les montagnes russes. J'ai servi pour le match une première fois, avec des occasions. Puis à 5-5, j'ai eu des balles de break, mais j'ai perdu le jeu quand même. C'était dur à gérer. Je voulais gagner, mais je sentais que le match était en train de m'échapper. Je suis très contente de ma gestion mentale de ce moment, je ne me suis pas laissée abattre.

Comment ne pas trop vous relâcher avant de disputer une première demi-finale en Majeur ?
Je n'ai pas le temps de me détendre, je rejoue dès demain (jeudi, contre Iga Swiatek). Je vais savourer un peu parce que c'est un moment spécial pour moi, une première demi-finale, mais je sais qu'une autre montagne se présente demain. Je devrai l'escalader. Finalement, c'est peut-être mieux que je n'ai pas trop le temps de repenser à cette victoire, à la satisfaction d'être en demi-finales, parce qu'un nouveau combat m'attend.

Daria Kasatkina à propos de Rafael Nadal

« Une fois de plus, il a montré à quel point il était fort mentalement. C'est peut-être le plus grand combattant de l'histoire du sport »

On vous sait très fan de Rafael Nadal. Avez-vous regardé son match contre Novak Djokovic jusqu'au bout de la nuit ?
Je suis partie me coucher à 3-0 dans le second set. Je me disais : ''Ok, tout va bien.'' Puis quand je me suis levée ce matin, j'ai vu le score, j'ai regardé comment les jeux ont été marqués. Je me suis dit : ''Mon dieu.'' Heureusement que je suis allée me coucher, parce que si j'avais vu 3-1, 3-2, 3-3, jamais je n'aurais pu m'endormir.

J'ai bien fait d'éteindre mon ordinateur à 3-0. Je suis vraiment heureuse pour Rafa. Ça a dû être très dur vu les circonstances. Il a dit que ça pourrait être son dernier match à Roland-Garros. Entrer sur le court avec ce sentiment doit être terrible. Une fois de plus, il a montré à quel point il était fort mentalement. C'est peut-être le plus grand combattant de l'histoire du sport. »

lire aussi

Olivier Rouillon, médecin du Racing 92 : « Rafael Nadal a une tolérance à la souffrance hors du commun »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles