Darmanin sur le fiasco du Stade de France : « Une fraude massive, industrielle et organisée »

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a dénoncé « une fraude massive, industrielle et organisée de faux billets » après la réunion de crise au ministère des Sports lundi matin, faisant suite aux événements de samedi au Stade de France.

Le gouvernement campe sur sa position. Pour lui, le principal responsable des dysfonctionnements survenus samedi soir aux abords du Stade de France, en marge de la finale de Ligue des champions, est la fraude. Gérald Darmanin a dénoncé une « une fraude massive, industrielle et organisée de faux billets » en précisant que « c'est le mal racine qui a provoqué le report trois fois de suite du coup d'envoi de la finale ».

lire aussi

Dans les coulisses de l'organisation défaillante au Stade de France

Selon le ministre de l'Intérieur, « 30 000 à 40 000 supporters anglais se sont retrouvés au Stade de France, soit sans billet soit avec des billets falsifiés ». De plus, « 70 % de faux billets ont passé le premier filtrage », précise-t-il. La fraude et les grèves de transports en commun sont les maux qui ont provoqué les tensions aux abords du Stade France, a aussi noté Gérald Darmanin, justifiant : « On met normalement entre 12 et 18 mois pour organiser un match de cette ampleur. La France en a eu trois. »

Gérald Darmanin

« 97 % des supporters espagnols étaient présents dans leur tribune à 21 h, contre 50 % pour les Anglais, ce qui illustre les difficultés qu'on a eues avec le filtrage »

Concernant les supporters anglais, Gérald Darmanin regrette « une désorganisation parmi les supporters de Liverpool, chose pas vue avec les supporters espagnols ». De plus, toujours d'après le ministre de l'Intérieur, « 97 % des supporters espagnols étaient présents dans leur tribune à 21 h, contre 50 % pour les Anglais, ce qui illustre les difficultés qu'on a eues avec le filtrage ».

Le ministre a par ailleurs indiqué que « 2 700 billets n'avaient pas été activés » sur les 79 000 vendus et s'est dit « désolé » pour eux. La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, a ajouté qu'il y aurait une « compensation prochaine pour la frustration qu'ils ont subie ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles