David Guion (Bordeaux) « totalement focalisé sur la reprise » en Ligue 2

Guion a démarré par un succès avec Bordeaux, en préparation. (R. Perrocheau/L'Équipe)

Malgré la rétrogradation administrative de son équipe en National, l'entraîneur de Bordeaux David Guion a apprécié mercredi la première victoire de son équipe face à Rodez (2-1). Un succès qu'il voit « comme un message envoyé à (son) environnement ».

« Que vous inspire cette victoire vu le contexte actuel ?
C'est toujours bien d'envoyer un message à notre environnement actuellement car on en a tous besoin, et notamment les joueurs qui travaillent très bien depuis la reprise. Moi, je suis totalement focalisé sur la reprise, le travail. La préparation est une période très importante dans la vie d'un groupe, ma concentration est totalement tournée vers cette préparation, en étant le plus professionnel, le plus exigeant dans ce que l'on veut y mettre. Mon objectif est de préparer mon équipe pour le 30 juillet (date de la première journée de L2, NDLR). On a eu mardi cette décision de la DNCG, mais de mon côté, je continue à travailler pour être prêt le 30 juillet.

lire aussi

La commission d'appel de la FFF confirme la rétrogradation de Bordeaux en National

Est-ce la reprise que vous imaginiez en prolongeant ?
Évidemment, on ne pensait pas avoir ces soucis. On pensait qu'on serait totalement tournés vers notre objectif purement sportif. On sait ce qu'il s'est passé mardi, mais on a espoir dans notre équipe dirigeante, on doit lui faire confiance. On communique régulièrement avec elle et vous avez vu qu'elle était représentée à ce match amical (par le directeur technique Admar Lopes et le conseiller en stratégie James Stevens). Je ne peux pas me laisser distraire et je veux rester focalisé sur le terrain et sur le sportif.

Comment rassure-t-on les joueurs, qui doivent se poser des questions ?
J'ai un discours de transparence : on leur dit la vérité. Mais aussi, on se doit d'être très professionnel, impliqué dans notre tâche et vous l'avez vu à travers le match de ce soir (mercredi), tout n'était pas parfait mais dans la mentalité, l'état d'esprit, que ce soit les anciens qui encadraient et les plus jeunes, je n'ai rien à reprocher aux garçons. C'est ce que je leur ai dit, je les encourage à continuer cette préparation dans les mêmes dimensions. (le directeur général délégué) Thomas Jacquemier s'est aussi adressé à l'ensemble du vestiaire, c'était important qu'il explique la situation, le dernier espoir qui existe à l'ensemble de mes joueurs et à mon staff ».

La ministre des Sports vigilante

Amélie Oudea-Castera, la ministre des Sports, a publié un communiqué de presse ce mercredi évoquant le club : « Face à la situation difficile et éprouvante des Girondins de Bordeaux, je souhaite adresser mes pensées solidaires à l'ensemble des équipes, salariés, supporters, soutiens et amis du club. Je porte un regard attentif sur le contexte, qui représente un enjeu majeur sur le plan sportif, économique, social et historique pour le territoire et le football national. Mais je tiens à rappeler que l'État n'est pas légitime à intervenir dans le traitement de ce dossier, qui répond à un cadre juridique précis. Je serai vigilante au respect des procédures, confiante dans la faculté des instances sportives et en particulier ici de la Conférence des conciliateurs du CSNOSF de permettre une conciliation, dès sa saisine, dans les plus brefs délais. Cette procédure de conciliation est un préalable à tout éventuel recours contentieux devant les juridictions administratives ».

lire aussi

Pour se maintenir en L2, les Girondins de Bordeaux comptent sur le précédent de Nice en 2002

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles