Dayot Upamecano, devis avant réparation

Le lendemain d'une défaite, il est souvent facile de sortir le lance-flammes pour carboniser tout ce qui bouge. Pragmatique comme à son habitude, Didier Deschamps a préféré le costume de pompier et utiliser précautionneusement la lance à incendie après le brasier danois. "J'ai vu cette équipe danoise il y a trois jours contre la Croatie (défaite 2-1, NDLR), cela n'avait rien à voir, analyse le sélectionneur des Bleus au micro de La Chaîne L'Équipe. On savait très bien qu'ils attendaient ce match-là devant leur public, et nous avons eu beaucoup moins de répondant. Il y a eu une inexpérience du haut niveau, et c'est logique. Cela servira aux joueurs qui étaient là dans un futur proche, moyen proche." Sans donner de noms, DD a préféré globaliser sa critique en parlant d'une défaillance collective.…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com