Aller chez le coiffeur vous coûtera "2 à 5 euros" plus cher à partir du 11 mai

Déconfinement : aller chez le coiffeur vous coûtera de "2 à 5 euros" plus cher à partir du 11 mai
Déconfinement : aller chez le coiffeur vous coûtera de "2 à 5 euros" plus cher à partir du 11 mai

Avec les nouvelles règles d’hygiène dans les salons de coiffure et l’obligation pour les professionnels de s’équiper, le prix des prestations devrait logiquement augmenter. 

Après quasiment deux mois d’arrêt à cause du confinement, les salons de coiffure sont autorisés à rouvrir à partir du 11 mai, pour le plus grand plaisir de millions de Français impatients de rafraîchir leur coupe ou refaire leur coloration. Mais ne vous attendez pas à retrouver votre salon préféré dans les mêmes conditions que lors de votre dernière visite. Les nouvelles règles d’hygiène en vigueur à cause du Covid-19 risquent de modifier vos habitudes et faire grimper les prix.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le coiffeur, très exposé au souffle donc aux postillons, devra ainsi être équipé d’un masque et d’une visière pour se protéger. Le client, lui aussi, devra porter un masque, dès son entrée dans le salon et tout au long de la prestation. Il devra aussi se laver les mains ou les désinfecter à l’aide d’un gel hydroalcoolique. Distanciation oblige, un bac sur deux ne sera pas utilisé pour respecter le mètre d’écart entre chaque personne.

L’ouverture le dimanche, “pas à l’ordre du jour”

Pour des raisons sanitaires, le salon fournira un peignoir à usage unique lors de chaque prestation. Le coût de ces mesures sera répercuté aux clients comme l’a expliqué Franck Provost, président du conseil national des entreprises de coiffure, sur RMC mercredi. "Ce coût de kit d’hygiène, on l’a estimé à 2 euros en moyenne. On va répercuter ce coût sur la prestation complète. Chacun est libre de répercuter le montant qu’il veut sur les prestations, ça peut aller de 2 à 5 euros”, a expliqué le coiffeur le plus connu de France.

Pour faire face au grand rush attendu et compenser la baisse de fréquentation du fait de la distanciation sociale, de nombreux salons devraient accueillir des clients plus tôt le matin et tard le soir. Quid de l’ouverture le dimanche ? “Ce n’est pas à l’ordre du jour vu qu’il faut des autorisations”, prévient Franck Provost. Attention, dépêchez-vous pour prendre rendez-vous. De nombreux salons de coiffure affichent déjà complet pour la reprise.

NOS ARTICLES SUR LE CORONAVIRUS
>> 
Déconfinement : les dates clés annoncées par Edouard Philippe
>> 
Retour à l'école : le protocole sanitaire est-il applicable ?
>> 
“J’ai hâte de voir en vrai les gens avec qui je bosse" : ils racontent leur nouveau travail pendant le confinement
>> 
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>> 
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>> 
La carte interactive pour suivre l'évolution du Covid-19 dans le monde

Ce contenu peut également vous intéresser : 

À lire aussi