Dejan Lovren, transfert politiquement incorrect

Les célébrations en Croatie dans la foulée d'une belle et inespérée troisième place ont produit bien moins de bruit que l'arrogance vengeresse des Argentins ou certains chants racistes parmi les supporters de l'Albiceleste. Pourtant, des internationaux croates se sont également illustrés dans un registre tout aussi excessif, et surtout nauséabond. Dejan Lovren et Marcelo Brozović ont de la sorte été filmés en train de reprendre le chant fasciste Za Dom Spremni. Rien de surprenant quand on sait que le répertoire du vestiaire comprend également Marko Perković et son groupe Thompson, notamment critiqué pour avoir repris Jasenovac i Gradiška Stara, charmante ritournelle à la gloire des deux camps de concentration oustachis (les collaborateurs pronazis croates durant la Seconde Guerre mondiale). On se souvient grâce à…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com