Denis Masseglia, président du CNOSF : "Ce plan est la manifestation d'une nouvelle considération pour le sport"

Thierry Tazé-Bernard
·1 min de lecture

"Il y a eu une écoute attentive, bienveillante, dans l'empathie, la manifestation d'une considération. On attendait aussi des résultats importants pour concrétiser cette écoute bienveillante." Denis Masseglia est un homme heureux. Heureux d'avoir enfin trouvé une écoute aux suppliques du monde du sport qu'il représente. Cela faisait plusieurs semaines que les acteurs du sport national tentaient d'alerter, de se faire entendre sur une situation de plus en plus préoccupante. Selon une étude du CNOSF auprès des clubs, la chute d'adhésion dans cette rentrée en mode Covid-19 atteignait les 26%. Le sport amateur est touché de plein fouet par l'arrêt de leurs activités.

Quant au secteur professionnel, il clamait tant qu'il pouvait l'impasse dans laquelle le huis clos le plongeait. Dans une année olympique, à quatre ans des Jeux olympiques de Paris, la situation devenait intenable.

Le retour des mineurs dans les clubs, l'une des mesures les plus importantes

"Il ne fallait pas qu'on ait une génération sacrifiée", relève Denis Masseglia. "Aujourd'hui, la vie des jeunes se résume à l'école et à la famille. Mais ces jeunes ont le droit de rêver. Il faut qu'ils vivent leur jeunesse. Et...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi