Dennis Appiah (Nantes) : « Plus à gagner qu'à perdre »

Dennis Appiah (à droite) et ses coéquipiers s'étaient imposés à l'aller contre l'Olympiakos (2-1). (F. Faugère/L'Équipe)

Troisièmes de leur groupe de Ligue Europa avant d'affronter l'Olympiakos, ce jeudi, les Nantais peuvent encore doubler Karabagh (2e) s'ils s'imposent contre la formation grecque. Le défenseur Dennis Appiah y croit.

Le FC Nantes aura « plus à gagner qu'à perdre » ce jeudi face à l'Olympiakos, et « c'est plutôt sympa », a souligné le défenseur nantais Dennis Appiah avant le dernier match de poules de Ligue Europa des Canaris. Dans le pire des cas, les joueurs d'Antoine Kombouaré termineront troisièmes avec l'assurance d'être reversés en Ligue Europa Conférence. La possibilité de ravir à Karabagh la deuxième place - et poursuivre ainsi le parcours en C3 - existe mais cela ne dépendra pas entièrement d'eux. Les Nantais doivent s'imposer au stade Karaïskakis et espérer que Karabagh s'incline dans le même temps contre Fribourg. « On a une énorme chance de poursuivre l'aventure, a encore indiqué Appiah. Il n'y a pas de calcul à faire ».


lire aussi

Le classement du groupe de Nantes

Contre une formation du Pirée déjà éliminée, que Nantes avait battu à l'aller (2-1) et qui n'a pas encore gagné le moindre match à domicile, Kombouaré a décrit les deux scénarios possibles : « On peut avoir en face de nous une équipe relâchée qui aura envie de gagner à domicile et qui va livrer un grand match, ou bien une équipe démobilisée. Ça va dépendre de nous. Je m'attends à un match compliqué avec une équipe qui aura envie de faire plaisir à son public ». Il n'a pas échappé à l'entraîneur nantais qu'un succès de jeudi serait aussi « la meilleure façon » de préparer le déplacement à Reims dimanche en Championnat.

À l'exception de Fabien Centonze (non qualifié) et de Charles Traoré (blessé), le FCN se présentera au complet.


lire aussi

Toute l'actualité du football