La der des ders pour un Cal Crutchlow serein à l'heure de la retraite

Léna Buffa
·2 min de lecture

Une semaine après l'annonce de son transfert chez Yamaha au poste de pilote d'essais, entame son dernier Grand Prix, au Portugal. Celui qui porte le numéro 35 sur son carénage mettra donc un terme à sa carrière en compétition à 35 ans, après dix ans d'implication en MotoGP. Il était arrivé en Grand Prix après un passage bref mais remarqué dans les dérivées de la série, avec à la clé un titre WorldSSP et trois victoires en WorldSBK.

En MotoGP, il a d'abord défendu les couleurs de Tech3 pendant trois ans, avec quatre podiums à la clé et la cinquième place du championnat en 2013, avant de tenter l'aventure Ducati pour un an seulement et de se lier par la suite durablement à Honda. C'est avec la marque à l'aile dorée qu'il a atteint la victoire, devenant en 2016 le premier pilote britannique à s'imposer dans la catégorie reine depuis Barry Sheene… 35 ans plus tôt.

À l'heure de clore ce chapitre majeur de sa vie, Crutchlow apparait serein, s'estimant "privilégié d'avoir été là pendant dix ans" et d'avoir eu un tel parcours. "J'ai travaillé avec des gens supers, dans de supers équipes, sur de superbes motos. Ça a été un privilège", affirme-t-il. "Il y a dix ans, je ne pensais pas que je ferais ce que j'ai fait, j'ai dépassé mes propres attentes. J'ai travaillé avec des personnes importantes, de grandes équipes. Je crois qu'il n'y a nulle part où je ne me sois pas super bien entendu avec les gens dans le garage, et ce sera super de boucler la boucle avec le constructeur qui m'a amené ici en Grand Prix."

Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Cal Crutchlow, Team LCR Honda<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Cal Crutchlow, Team LCR HondaGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images