La dernière étape du Dakar sera réduite de moitié

Basile Davoine

Les organisateurs du Dakar 2020 ont annoncé des modifications pour la dernière étape, prévue vendredi entre Harad et Qiddiya. Celle-ci sera plus courte que prévue, suite à des travaux concernant des pipelines situés sur l'itinéraire. 

Initialement, cette 12e et dernière étape devait compter 374 km de spéciale sur un total de 447 km à parcourir. Néanmoins, la partie chronométrée a été amputée de plus de sa moitié et sera réduite à 166 km. Des travaux de construction de gazoducs sont actuellement réalisés par la compagnie pétrolière d'État dans cette région d'Arabie saoudite réputée pour ses gisements de pétrole. 

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Autos, étape 11 - Peterhansel et Al-Attiyah entretiennent l'espoirMotos, étape 11 - Brabec perd la moitié de son avance sur Quintanilla

Conformément aux nouvelles instructions, les concurrents quitteront donc Harad vendredi matin pour parcourir dans un premier temps 131 km de liaison entre le bivouac et le départ de la spéciale. Celle-ci pourra ensuite débuter sur les 167 km restants, avant l'arrivée sur Qiddiya. Se tiendra ensuite une spéciale de démonstration sur 13 km, baptisée Grand Prix de Qiddiya et qui figurait déjà sur le parcours. Celle-ci ne comptera pas pour le classement général, mais tous les concurrents doivent la parcourir pour être classés à l'arrivée de l'édition 2020. 

Ce jeudi, les écarts se sont resserrés au classement général chez les Autos comme chez les Motos, mais l'organisation du Dakar assure que cette réduction de la dernière étape ne tue aucun suspense car la partie de spéciale maintenue est prompte aux erreurs de navigation. 

"Nous avons modifié la première partie de l'étape, mais celle qui reste est la plus compliquée pour la navigation", assure à Motorsport.com David Castera, directeur du Dakar. "Je suis sûr qu'ils vont se perdre. Ils peuvent facilement perdre cinq à dix minutes. Beaucoup de choses peuvent arriver demain."

Carlos Sainz (Mini) possède dix minutes d'avance sur Nasser Al-Attiyah (Toyota) et Stéphane Peterhansel (Mini) chez les Autos, tandis que Ricky Brabec (Honda) mène la catégorie Motos avec 13 minutes de marge sur Pablo Quintanilla (Husqvarna). 

Avec Sergio Lillo  

À lire aussi