Deschamps, avant le match des Bleus contre l'Autriche : « L'objectif sportif, c'est mon domaine »

Didier Deschamps était présent devant la presse ce mercredi. (F. Faugère/L'Équipe)

S'il a été clair sur le cas d'Olivier Giroud, Didier Deschamps a également balayé l'actualité des Bleus ce mercredi en conférence de presse, que ce soit le match contre l'Autriche ou les droits d'images.

« Comment vous êtes-vous positionné dans le combat de Kylian Mbappé et des joueurs pour contrôler leur image marketing ?
De tout temps, il y a eu des échanges, des discussions pour arriver à des accords, où les intérêts des uns et des autres sont pris en compte. Dans ma position, je suis là pour faire en sorte que les joueurs et l'institution trouvent un terrain d'entente, mais aussi les partenaires, indispensables au bon fonctionnement. Il faut que tout le monde puisse être satisfait.

« Tous les choix sont difficiles, sur les plans sportifs et humains »

Allez-vous aligner une défense à trois, ou à quatre ?
Je suis parti avec une idée, nous avons des blessés, mais ce n'est pas par rapport à ça que je pourrai changer. La démarche est toujours la même : mettre les joueurs dans la meilleure position. Si vous regardez l'Autriche, sur les quatre matches de juin, elle a changé trois fois de système en plein match.

Compte tenu de toutes les affaires, est-ce qu'il est difficile d'être responsable, dans le foot de haut niveau ?
J'ai ma responsabilité, bien évidemment. Avec mon staff, on était à Clairefontaine depuis dimanche, les joueurs sont arrivés lundi, et le stage a commencé dans le sérieux et la bonne humeur. Le match sera l'heure de vérité. Après, l'atmosphère est ce qu'elle est et je me focalise sur ce qui se passe en interne. Je suis coupé du monde extérieur. Et j'ai beaucoup à faire, comme d'habitude, même si là, cela a été accentué par tous les changements. Après je m'adapte, mais je me focalise sur l'objectif sportif, c'est mon domaine.

lire aussi

Didier Deschamps reste ferme sur Olivier Giroud

Est-ce que vous pouvez tout faire à la fois, cette semaine, éviter la descente en Ligue B et préparer la Coupe du monde ?
L'idée, toujours la même, est la recherche de la performance, par le contenu et le résultat. Les 23 joueurs sont là, je les ai choisis et j'ai confiance en eux. Si cet objectif est atteint, le deuxième sera atteint aussi. Ce sont les deux derniers matches avant la Coupe du monde, la situation d'aujourd'hui ne sera pas la même dans deux mois : tous les sélectionneurs aspirent à ce que tous les joueurs soient disponibles et en pleine possession de leurs moyens. Tous les choix sont difficiles, sur les plans sportifs et humains. Ne pas sélectionner quelqu'un pour une Coupe du monde, c'est dur. Mais ça ne sert à rien de se projeter aujourd'hui.

Mike Maignan va avoir du temps de jeu. Comment voyez-vous son évolution ?
Il est performant en club, comme l'est Hugo, qui est notre capitaine, avec Tottenham. Mike a l'expérience en club, il a été souvent avec nous, mais moins souvent sur le terrain. Cela va lui donner de l'expérience. J'ai la chance d'avoir deux gardiens très performants. »

lire aussi

Varane (Bleus) sur les droits d'images : « C'est une demande simple, logique, et légitime »