Deschamps se justifie: "Ça veut dire quoi, être plus offensifs ?"

On le savait privé de quelques cadres, à l'image de N'Golo Kanté ou Kylian Mbappé, mais Didier Deschamps a tout de même réussi à surprendre avec son onze de départ, ce lundi soir face à la Turquie (1-1). Devant la paire Tolisso-Matuidi au coeur de son 4-2-3-1, le sélectionneur des Bleus avait en effet titularisé Antoine Griezmann en 10 et Kingsley Coman à gauche, mais surtout Moussa Sissoko sur l'aile droite et Wissam Ben Yedder en pointe, à la place d'Olivier Giroud.

A l'issue...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi