Deschamps : "Remettre en cause Antoine Griezmann ? C'est irrationnel"

ÉQUIPE DE FRANCE – Dans un entretien accordé à L’Équipe 21, Didier Deschamps a livré quelques indices sur sa liste des 23 joueurs qu’il emmènera en Russie cet été.

Deschamps est monté au créneau pour défendre son leader d’attaque (AFP).
Deschamps est monté au créneau pour défendre son leader d’attaque (AFP).

L’entretien était forcément attendu. À deux jours de sa dernière liste avant son choix définitif en mai prochain, Didier Deschamps a accordé une interview exclusive à L’Équipe 21 et diffusée ce mardi dans l’émission L’Équipe d’Estelle. Sans surprise, le sélectionneur national n’a pas fait de grandes révélations mais a donné quelques indices sur les 23 joueurs qui iront en Russie.

Il monte au créneau pour défendre Griezmann
Dans le dur en début de saison, Antoine Griezmann a retrouvé toute son efficacité depuis le début de l’année civile. L’attaquant des Colchoneros a reçu le soutien appuyé de Deschamps : “Si on remet en cause Antoine Griezmann… C’est irrationnel. Après, qu’il ait moins d’efficacité, qu’il marque moins de buts, ça peut lui arriver pour différentes raisons. Mais Antoine est notre leader d’attaque, bien évidemment.”

Plutôt Tolisso que Rabiot
Contrairement à Grizi, Adrien Rabiot n’est pas du tout assuré d’être du voyage en Russie. Son entrée en jeu complètement ratée en Bulgarie en octobre dernier dans un match décisif suivie de son explication sur le froid supposé ont énervé le staff des Bleus. Au contraire d’un Corentin Tolisso, convaincant sous le maillot bleu. Ce qui n’a pas échappé à Deschamps : “Adrien est très performant avec son club, il joue très régulièrement. Corentin Tolisso est très performant avec le Bayern. Il joue moins parce qu’il y a cinq internationaux mais à chaque fois qu’il joue il est bon. Avec nous il a été très très bon.” Avantage Tolisso.

Deschamps ferme la porte à Diarra, Debuchy peut y croire
Malgré son retour au premier plan cet hiver après sa signature au PSG, la messe semble dite pour Lassana Diarra : “Je suis content que Lassana Diarra ait retrouvé une activité de footballeur en Europe, c’est bien pour lui. Après, il a peu joué de matchs durant la dernière saison… Je ne vais pas vous faire de dessin concernant Lassana Diarra, la concurrence est très forte au milieu. Il y a beaucoup de monde chez les Bleus, et beaucoup seront déçus et resteront chez eux.”

Pour Debuchy, arrivé à Saint-Étienne depuis deux mois, le champion du monde 1998 a été beaucoup moins catégorique : “C’est une très bonne chose. S’il a joué quelques matches avec Arsenal lors de cette première partie de saison, tant mieux pour lui. Ça laisse une option supplémentaire. Il y a du monde. Le dernier petit jeune, Benjamin Pavard, a fait de très bonnes choses en novembre. Je préfère être dans la situation de choisir.” 

À lire aussi