Deschamps : "Zidane va finir par être le sélectionneur de la France"

Didier Deschamps estime que Zinedine Zidane sera le prochain sélectionneur des Bleus.

Avant le match amical entre les Bleus et l'Espagne mardi,  le sélectionneur Didier Deschamps a accordé une interview à El Pais. En voici les meilleurs extraits.

EXCLU GOAL - Kévin Gameiro : "En France, je n'avais pas cette force"

La nouvelle Espagne de Lopetegui
"C'est un renouvellement dans la continuité. Il y a quelques joueurs qui ont tout gagné, et d'autres, plus jeunes. Iniesta, Piqué et Ramos sont les garants du jeu et de l'âme de cette équipe. Avec Lopetegui, l'Espagne joue avec plus de verticalité mais elle est parvenue à garder son ADN qui est le jeu de possession. C'est une évolution notable."

Un changement de style avec les arrivées de Dembélé ou Mbappé
"Non, pas du tout. Dans les équipes que j'ai entraînées je n'ai jamais voulu avoir des joueurs qui pensaient d'abord à défendre. Dans mon travail, oui, cela me touche de voir que l'équipe a bien défendu sans oublier l'aspect offensif. On peut avoir des joueurs offensifs qui prennent très au sérieux l'aspect défensif. Contre des équipes qui ont le contrôle du ballon, comme l'Espagne, nous devons être capables de réagir à leur stratégie."

Au sujet de Karim Benzema
"Je ne veux pas entrer dans ces considérations. Je dois prendre des décisions. Je ne parle pas de la qualité footballistique du joueur. Je dois prendre des décisions pour le bien de cette équipe, pour l'avenir et le succès de ce groupe. La porte pour qu'il revienne avec nous n'est pas plus ouverte aujourd'hui qu'hier. C'est comme ça. Il est de nouveau sélectionnable, comme beaucoup d'autres joueurs avant lui."

Zidane prochainement sur le banc de l'équipe de France 
"Je suis très heureux quand je vois le succès qu'il a à Madrid. Je suis convaincu que Zidane va finir par être le sélectionneur de la France, en raison des liens avec ce pays et cette équipe. On se connaît très bien. Je ne vois pas sa présence comme une menace ou une pression pour moi. Un jour, il aura aussi à assumer cette grande responsabilité mais pour le moment je suis ici."

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages