Dette américaine : l'espoir d'un accord grandit, un sursis jusqu'au 5 juin

Les négociateurs de la Maison Blanche et du Congrès semblaient progresser vendredi vers un accord pour éviter un défaut de paiement des États-Unis. Celui-ci pourrait finalement survenir le 5 juin au lieu du 1er, offrant un court sursis.

Un accord enfin en vue ? La Maison Blanche et les négociateurs ont continué, vendredi 27 mai, à échafauder un compromis riche d'arrière-pensées politiques pour éviter un défaut de paiement américain, qui pourrait survenir le 5 juin au lieu du 1er, offrant un court délai supplémentaire.

Le président Joe Biden s'est montré assez "optimiste" en fin d'après-midi, disant espérer savoir "d'ici ce soir si nous sommes en mesure de conclure un accord". "Nous sommes plus proches (d'un accord) mais ce n'est pas encore fait", avait confié plus tôt une source proche des discussions, sceptique quant à la possibilité d'une annonce dès vendredi.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le président de la Chambre des représentants Kevin McCarthy, principal protagoniste républicain de ce feuilleton politico-financier, avait noté des progrès. Mais "rien n'est acquis tant que tout n'a pas fait l'objet d'un accord", avait-il ajouté, histoire de maintenir la pression sur le président.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Dette américaine : toujours pas d'accord, mais des progrès entre Joe Biden et l'opposition
Dette américaine : Joe Biden reste "confiant" malgré "de vraies divergences" avec l'opposition
Plafond de la dette aux États-Unis : vers un défaut le 1er juin en l'absence de compromis

Plus de contenus provenant de