Deux anciens Stéphanois attaquent l'AS Saint-Etienne en justice !

LIGUE 1 – Plusieurs années après leur départ du Forez, Faouzi Ghoulam et Kurt Zouma ont saisi le conseil des prudhommes de Saint-Etienne. Les deux anciens Verts réclament des dommages et intérêt pour “rupture abusive de leur contrat de travail”.

Kurt Zouma sous le maillot des Verts

La procédure pourrait faire grincer quelques dents dans le Landerneau du football français. Transférés par l’AS Saint-Etienne au cours du mercato de janvier 2014, Kurt Zouma (qui avait rejoint Chelsea pour 15 millions d’euros) et Faouzi Ghoulam (qui avait signé à Naples contre une somme de 5 millions d’euros) ont intenté des poursuites judiciaires contre leur ancien club devant le conseil des prudhommes de Saint-Etienne.

Ils réclament respectivement 1,1 et 1,7 million d’euros

D’après Le Progrès, les deux joueurs, représentés par le même avocat, Prosper Abega, “demandent la requalification de leur CDD (contrat à durée déterminée) stéphanois en CDI (contrat à durée indéterminée) et estiment qu’il y a eu rupture abusive de leur contrat de travail”. Ghoulam et Zouma espèrent ainsi récupérer les rappels de salaire, primes, congés payés, et autres indemnités de licenciement liés à ces contrats, mais aussi des dommages et intérêts. Au total, le latéral international algérien réclame 1,1 million d’euros et le défenseur international français 1,7 million d’euros.

Cette surprenante action en justice n’est pas la première de ce type menée par Propser Abega. Ce dernier s’appuie notamment sur le vide juridique existant avant la promulgation de la loi Braillard, qui, en 2015, a réglementé l’usage des contrats “à temps” pour les sportifs rémunérés. Du côté de l’ASSE, on compte se défendre en affirmant que les faits sont prescrits (la procédure judiciaire a été lancée à l’été 2016, plus de deux ans et demi après les transferts des deux joueurs), mais aussi en rappelant que les deux plaignants, en quittant Saint-Etienne, ont signé des contrats conséquents (3 millions d’euros par an pour Zouma à Chelsea ; 1,6 million d’euros par an pour Ghoulam à Naples). Le conseil des prudhommes, qui devait initialement rendre son verdict lundi prochain, le fera finalement le 16 octobre.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages