A deux semaines du choc contre le PSG, l'Atalanta Bergame en panne à Parme

Adrien Hemard
·1 min de lecture

Pour l'Atalanta, ce déplacement à Parme, c'est ce qu'on appelle un match sans. Un match sans plusieurs cadres d'abord, puisque Djimsiti, Hateboer et Malinovsky étaient sur le banc au coup d'envoi, et que la Dea ne pouvait pas non plus compter sur Illicic. Mais surtout un match sans idées. Alors certes, au final Bergame a quitté Parme avec les trois points (1-2), mais sans ce qu'elle était venue chercher : des certitudes.

Une panne d'inspiration à relativiser

Pour cette avant-dernière journée de championnat, et alors que la place en Ligue des champions est d'ores et déjà assurée pour la saison prochaine, il est important de rappeler que l'Atalanta n'a plus rien à jouer en championnat, si ce n'est la deuxième place (qu'elle occupe provisoirement en attendant le match de l'Inter contre Naples, ndlr). Cela n'excuse pas le manque d'investissement, d'envie et d'idées affiché à Parme, mais l'explique un peu. Auteur d'une nouvelle saison époustouflante, et d'une reprise post-Covid tout aussi convaincante, Bergame n'a pas affiché son visage habituel sur la pelouse de Parme.

Loin d'être fringants - peut-être déjà un peu en vacances ? -, les hommes de Gasperini ont été plus que malmenés par une équipe parmesane bien...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi