Deux titres pour Léa Ferney et Alexandra Saint-Pierre aux Mondiaux de para-tennis de table

Léa Ferney avant les Jeux Paralympiques de Tokyo. (J. Lempin /L'Équipe)

Les Françaises Léa Ferney (18 ans, classe 11) et Alexandra Saint-Pierre (24 ans, classe 5) ont été sacrées championnes du monde de para-tennis de table, ce vendredi, à Grenade (Espagne).

Le tennis de table français se porte décidément bien à deux ans des Jeux Paralympiques de Paris. Ce vendredi, Léa Ferney (classe 11, sport adapté), révélation des Jeux de Tokyo avec sa médaille d'argent l'an dernier, et Alexandra Saint-Pierre (classe 5, fauteuil), qui n'a découvert l'univers international que l'hiver dernier, ont été sacrées championnes du monde à Grenade (Espagne). Âgées respectivement de 18 et 24 ans, ces deux-là s'affirment comme les nouveaux visages forts de la discipline. « Je suis contente et fière de ma compétition, réagit la Normande Alexandra Saint-Pierre. Il y avait un peu d'appréhension bien sûr. »

Pour ses premiers Mondiaux, la jeune femme a d'abord subi un revers au premier tour du double mixte, alors qu'elle était associée au quadruple champion paralympique Fabien Lamirault. Mais elle a su se remobiliser avec Flora Vautier pour aller pêcher l'une des cinq médailles de bronze françaises récoltées en doubles. Mieux, elle a donc éliminé la n°2 mondiale en demi-finale (elle qui entrait dans le tableau en n°3), avant d'imposer son jeu à la n°12, la Thaïlandaise Sringam. « J'ai préparé ce match sur le plan tactique, je suis restée concentrée », affirme la Française.

Aux cinq médailles de bronze en double, s'ajoutent pour l'instant celles en bronze de Maxime Thomas, triple médaillé de bronze paralympique, de Lucas Didier, jeune frère d'Ugo, double médaillé paralympique à Tokyo en natation, et de Matéo Bohéas, vice-champion paralympique au Japon. Reste à déterminer les couleurs des médailles en simple de Thu Kamkasomphou, Thomas Bouvais et Fabien Lamirault.

lire aussi : L'actualité du tennis de table