Deuxième vague épidémique : après l'annonce du nouveau confinement, les interrogations sur le sport amateur et professionnel

Denis Menetrier
·1 min de lecture

"Cela ne suffit pas, cela ne suffit plus". C'est en s'appuyant sur les mesures prises par son gouvernement il y a dix jours que le président de la République Emmanuel Macron a justifié ce mercredi soir la mise en place d'un nouveau confinement à partir de vendredi, "jusqu'au 1er décembre a minima". L'ensemble des décisions prises par le chef de l'État seront détaillées par le Premier ministre Jean Castex, et ses différents ministres dans la journée de jeudi, dont Roxana Maracineanu, déléguée aux Sports.

Le sport amateur devrait pâtir du reconfinement

D'ici là, le sport professionnel mais surtout amateur a de quoi se faire du souci. Après la fermeture des piscines, des salles de sport et des gymnases, l'interdiction des rassemblements en extérieur devrait sonner le glas de toutes les compétitions non-professionnelles. Les différentes disciplines seraient donc contraintes de mettre leur saison en pause, alors que le confinement au printemps dernier les avait contraintes à arrêter définitivement l'exercice en cours. Comme entre mars et mai dernier, le sport en extérieur pourrait être autorisé pour effectuer de la course à pied, en étant muni de son attestation.

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi