Que devient Sonny Colbrelli, vainqueur de Paris-Roubaix 2021 ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le coureur italien Sonny Colbrelli, victime d'un grave malaise cardiaque en mars, ne défendra pas son titre dimanche. Toujours convalescent, il ne sait pas s'il pourra recourir un jour.

En octobre dernier, Sonny Colbrelli s'imposait au sprint au vélodrome de Roubaix pour remporter le plus grand succès de sa carrière. Le coureur de Bahrain Victorious venait de devancer Florian Vermeersch et Mathieu van der Poel après une édition rincée par la pluie et le vent. Cinq mois et demi plus tard, dans le brouhaha d'une arrivée au Tour de Catalogne, l'Italien s'effondrait subitement après la ligne, victime d'un grave malaise cardiaque.

Convalescent à son domicile de Brescia après avoir été hospitalisé à Gérone (Espagne) puis rapatrié dans une clinique de Padoue, le champion d'Europe ne sera pas à Roubaix pour défendre son titre. Qui sait même si on le reverra un jour sur un vélo. Il ne sera pas dans le Nord, pas même en tant que spectateur : « Même invité, je n'y serai pas allé » a-t-il glissé cette semaine dans une interview à la Gazzetta dello sport. Mais il passera son dimanche devant la télévision. « Avec de la nostalgie ? Évidemment. Voir mes coéquipiers courir me donne envie... »

Interdit de courir en Italie
Le champion d'Europe espère pouvoir redevenir coureur, mais ignore si cela sera possible. En Italie, il lui est désormais interdit de courir - la pose d'un défibrillateur sous-cutané fin mars l'en empêche désormais, car depuis 2017, un athlète ne peut plus exercer la pratique sportive de haut niveau avec l'implant d'un appareil servant à prévenir les accidents cardiaques. Pareille mesure avait touché le footballeur danois Christian Eriksen après son accident cardiaque lors d'un match de l'Euro l'été passé : il évoluait alors à l'Inter Milan, club qu'il a dû quitter pour la formation anglaise de Brentford.

« Je ne me sens pas encore comme un ex-coureur », certifie Colbrelli, mais son horizon professionnel demeure flou : « Il y a un moment où nous allons faire des évaluations, alors nous déciderons. » Pour l'instant, le diagnostic a identifié une arythmie cardiaque à l'origine de l'arrêt du coeur qui a failli lui être fatal.

Depuis son retour chez lui, l'Italien n'est pas encore remonté sur un vélo - « Nous attendons la prochaine étape » - et s'occupe de ses enfants, comme il le raconte au quotidien italien. « Je leur ai montré mon arrivée à Roubaix. Ils rient comme des fous quand je m'écroule au sol après l'arrivée : "Papa, tu es tombé, il faut faire attention." Et puis : "Mais vous étiez tous sales de boue ! Alors nous aussi on peut aller dans les flaques d'eau...". Difficile de les en empêcher. » Et ce rôle de père à plein temps n'est pas de tout repos. « C'est dur. Je n'y étais pas habitué. Au quatrième jour avec les deux enfants, je me suis dit : "Je n'arrive pas à tenir le rythme..." Je ne sais pas de Milan-San Remo ou d'un week-end avec les enfants lequel est le plus difficile... »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles