Di Meco est contre, Duga pour: la vidéo divise avant même d'avoir été testée

La vidéo sera testée ce mardi soir à l'occasion du match amical entre la France et l'Espagne, selon des modalités bien précises. Une expérience qui divise, avant même d'avoir été testée.

Di Meco : "On va juste inverser les frustrés"

"Je suis contre depuis toujours. Je suis content qu'on y vienne parce qu'on va se rendre compte que ce n'est pas compatible avec le football. En réalité, on veut gommer des erreurs d'interprétations de l'arbitre, mais on va le faire avec… d'autres interprétations. On est dans un sport où il n'y a pas beaucoup d'arrêts de jeu. Quand il va y avoir un but, on va remonter l'action pour voir s'il n'y a pas un litige. Mais jusqu'où tu remontes ? Et sur un but, il y aura la possibilité de voir un hors-jeu par exemple. Et tous les hors-jeu concernant des actions où il n'y a pas but, on en fait quoi ? Sur un penalty, vous savez très bien que si on se met à dix dans une pièce et qu'on regarde dix actions, on ne sera jamais d'accord… Ce qui me gêne, c'est que sur un match, il y a une moitié de frustrés par les décisions, et l'autre moitié qui est contente. La vidéo, elle va juste inverser les frustrés…"

>> France-Espagne: l’arbitrage vidéo, ça va ressembler à quoi?

Duga : "On pourra toujours changer d'avis, mais il faut essayer"

"Moi je trouve que c'est toujours positif d'essayer d'améliorer les choses. Ce n'est peut-être pas la bonne solution, Eric a peut-être raison, mais il faut essayer quelque chose. Il y a trop d'échecs, les arbitres sont trop délaissés, il y a trop d'injustices, il y a trop de choses qui ne vont pas bien. Je pense qu'il...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages