D'ici 48 heures, Raphaël Varane saura s'il débute contre l'Australie

Sous les yeux de Karim Benzema, Raphaël Varane monte en intensité à l'échauffement. (N. Luttiau/L'Équipe)

Blessé le 22 octobre, le défenseur de Manchester United n'a toujours pas repris l'entraînement collectif. S'il ne le fait pas d'ici à dimanche, il ne commencera pas contre l'Australie.

Lors de sa première conférence de presse à Clairefontaine, lundi, Didier Deschamps avait fixé une première échéance à jeudi pour Raphaël Varane. « Il est dans son protocole. Il a accentué son travail athlétique. Il a retouché le ballon. Il a encore des étapes à franchir jusqu'à jeudi. Il va bien. Il a le moral et de bonnes sensations. Il est censé être disponible pour le premier match. »

lire aussi : Pour Benzema, du mieux mais des doutes à quelques jours du match des Bleus contre l'Australie

L'ambition de voir le défenseur de 29 ans apte face à l'Australie mardi est toujours présente. Mais jeudi, le vice-capitaine de l'équipe de France n'a pas pu effectuer la première séance collective au stade d'Al-Sadd à Doha. Un simple retard, assure-t-on dans l'entourage de l'équipe de France, alors que le défenseur s'est blessé il y a presque quatre semaines.

Faire au moins une séance complète vendredi ou samediAvec Karim Benzema, Raphaël Varane a tout de même alourdi, une nouvelle fois, ses charges de travail. Les deux hommes ont allongé leurs courses à haute intensité et effectué des changements de direction en pleine course pendant une grosse demi-heure. Sur le terrain, Varane n'a pas encore pu activer sa cuisse à 100 % de sa capacité. Mais ces exercices spécifiques, en gardant de bonnes sensations, sont venus valider une étape importante du retour du Français. Qu'il faudra désormais confirmer en effectuant au moins un entraînement complet avec ses partenaires vendredi ou samedi. Ce n'est qu'à cette condition que le Mancunien pourra être considéré comme apte pour l'entrée en lice des Bleus dans la compétition et donc avoir l'espoir de pouvoir débuter mardi.

Autour du champion du monde 2018, comme au sein du staff de l'équipe de France, on continuait d'être prudents mais optimistes, ces dernières heures, même si le timing se resserre de plus en plus. Une tendance liée aux impressions du défenseur.

En privé, Raphaël Varane confiait ces derniers jours qu'il avait de moins en moins d'appréhension. Si les temps de passage sont respectés dans les deux jours, il faudra aussi être attentifs à la manière dont va réagir la cuisse de l'ancien Madrilène à un entraînement à haute intensité. Ses coéquipiers, jeudi, ont travaillé presque deux heures sur le terrain, à un rythme très important. S'il est déclaré apte par le staff médical, il ne fait pas de doute que Raphaël Varane sera titulaire face à l'Australie mardi.