Didier Deschamps, des cartes à gratter

"Il y a du monde. Bizarre..." Lundi intrigant, à Clairefontaine, où Didier Deschamps était attendu pour sa dernière apparition publique avant le décollage de sa troupe vers Doha, prévu dans 48 heures. Intrigant, car anormalement transparent. Comprendre : pour la deuxième fois en l'espace de cinq jours, c'est un Deschamps refusant de masquer ses intentions qui s'est pointé face à la presse, offrant presque goutte par goutte au monde entier le plan qui sera le sien, le 22 novembre prochain, à l'heure de plonger dans le troisième Mondial de son mandat face à l'Australie. Le premier indice avait été offert mercredi dernier, dans l'auditorium de TF1, où le sélectionneur était venu pour une grande annonce : le retour de la défense à quatre. Puis, après l'annonce ce lundi du forfait de Presnel Kimpembe, qui a pourtant joué quinze…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com