Didier Deschamps confirme Steve Mandanda en gardien numéro 2 et fera tourner contre la Tunisie

Une rotation devrait être effectuée pour affronter la Tunisie, mercredi. Steve Mandanda pourrait remplacer Hugo Lloris. (P. Lahalle/L'Équipe)

Les Bleus qualifiés, Didier Deschamps ne prendra pas de risques face à la Tunisie et fera tourner, même si la première place est encore en jeu. Le sélectionneur a aussi affirmé que Steve Mandanda était le numéro 2 au poste de gardien.

Première sélection qualifiée pour les huitièmes de finale, la France peut sereinement espérer terminer à la première place de son groupe D avec ses deux victoires et une différence de buts largement positive (+ 4). L'idée est donc de faire tourner face à la Tunisie, mercredi.

lire aussi : Les Bleus arrachent la victoire contre le Danemark et verront les huitièmes de la Coupe du monde

Il y a quatre ans, dans la même situation, Didier Deschamps avait largement modifié son onze face au Danemark (0-0). Les Bleus avaient, en plus, un jour supplémentaire pour récupérer entre chaque rencontre (cinq contre quatre au Qatar).

Avec Mandanda dans les cages ?Le sélectionneur avait lancé six nouveaux joueurs par rapport au Pérou (1-0), avec Steve Mandanda à la place de Hugo Lloris, Djibril Sidibé pour Benjamin Pavard, Presnel Kimpembe pour Samuel Umtiti, Steven Nzonzi pour Paul Pogba, Thomas Lemar pour Kylian Mbappé et Ousmane Dembélé pour Blaise Matuidi. Deschamps semble reparti pour pareille rotation. « Ça c'est sûr, a-t-il confirmé samedi. Ne me demandez pas s'il y en aura beaucoup (de changements), mais je ne prendrai pas de risques puisqu'on est assurés de quelque chose. »

Mandanda devrait être récompensé de sa longévité en équipe de France en prenant la place de Lloris, qui attendrait donc un match de plus pour égaler le record de sélections de Lilian Thuram (142). Deschamps a confirmé après la victoire face au Danemark, au micro de beIN Sports, que le gardien rennais était le numéro deux au poste.

En défense, il est possible que le seul changement concerne Dayot Upamecano, unique joueur titularisé dans ce secteur sur les deux premières rencontres. Ibrahima Konaté, aligné face à l'Australie (4-1 mardi), arrive en priorité pour le remplacer à la gauche de Raphaël Varane. Absent du premier match et remplacé samedi à la 75e, le vice-capitaine a besoin d'enchaîner. À droite, le sélectionneur devrait insister avec Jules Koundé et Theo Hernandez, même si le Milanais est le dernier spécialiste du poste disponible.

Le milieu devrait être le secteur le plus impacté. Youssouf Fofana et Mattéo Guendouzi ont une longueur d'avance pour relayer Aurélien Tchouaméni et Adrien Rabiot, devenus indéboulonnables titulaires. Comme Antoine Griezmann est inamovible depuis 69 matches, « DD » pourrait faire souffler Dembélé en lançant Kingsley Coman, mais conserver Mbappé, plein de jus et d'ambitions personnelles, comme Olivier Giroud, sorti à la 63e minute samedi. « J'ai toujours envie d'enchaîner, souligne l'avant-centre. J'ai prouvé avec l'AC Milan que je pouvais aligner les matches. »

lire aussi : Olivier Giroud n'est pas sorti à cause de son coup à la cheville

Marcus Thuram pourra de nouveau entrer en jeu avec la règle des cinq changements, un nouvel élément par rapport à 2018 pour permettre au sélectionneur d'équilibrer les temps de jeu.