Didier Deschamps : "Ce qui m'intéresse, c'est aujourd'hui, demain, et ce qui est devant nous"

franceinfo

Didier Deschamps, centenaire ! Il dispute dimanche 17 novembre face à l'Albanie son centième match en tant que sélectionneur de l'équipe de France. "Cent, c'est un beau chiffre ! Mais j'aurai tout le temps de savourer, je n'ai pas pour habitude de regarder dans le rétro. Au-delà du compteur, c'est les objectifs devant nous qui sont importants."

Avant ce dernier match de qualification pour l'Euro 2020, Didier Deschamps s'est longuement confié à Jacques Vendroux, pour le premier épisode d'une série d'entretiens menés pour franceinfo par l'ancien patron des sports de Radio France. "Passer la barre des 100, ça m'est arrivé dans ma première vie… Là, d'y arriver en tant que sélectionneur, je ne vais pas dire que c'est moins difficile. C'est plus difficile. Je dépends des autres, c'est grâce à mes joueurs, évidemment. Quand j'étais joueur moi-même, j'avais une part de responsabilité ! Là, c'est une double fierté."

"Le sport, ça ne pouvait pas être un métier"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Dans l'entretien qu'il a accordé à Jacques Vendroux, Didier Deschamps revient sur son enfance et ses débuts, sur sa carrière et son palmarès, sur sa rage intacte de gagner... Sa première sélection en équipe de France en tant que joueur, le 29 avril 1989 contre la Yougoslavie, est un souvenir encore tout frais. "Bien sûr ! On se rappelle de sa première sélection, quand même (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

À lire aussi