Didier Deschamps, sélectionneur des Bleus : « Pas assez de force, de caractère et d'énergie »

Le sélectionneur des Bleus constatait les nombreux manques de son équipe après la défaite face à la Croatie (0-1), lundi.

« Quel était votre plan de jeu en débutant avec ce schéma en 4-3-3 et en quoi vous a-t-il déçu ?
Au-delà du système qu'on peut changer, il y avait une énergie tellement supérieure chez l'adversaire que c'était dur de lutter. On n'avait certainement pas les moyens sur ce match, ce qui n'enlève pas le mérite de cette équipe croate qui garde bien le ballon. C'est à l'image de ce rassemblement, et ce n'est pas une excuse, où les organismes sont très sollicités. On a manqué de force, de caractère et d'énergie. Il faut accepter, même si ça fait mal de ne pas gagner un match. Moi non plus je n'avais pas la force et l'énergie à leur transmettre. La réalité du haut niveau est impitoyable.

« Est-ce que certains se sont vus trop beaux ? Ce n'est pas l'individuel qui m'importe mais la force que doit dégager le groupe. »

Quel bilan faites-vous de ce rassemblement et êtes-vous inquiet dans la perspective de la Coupe du monde ?
Je ne suis pas de nature inquiète. J'aurai une réflexion avec mon staff. Il y aura besoin de beaucoup plus de choses si on veut maintenir le standing qui est le nôtre. Globalement, il y a un manque de fraîcheur criant. Il faudra, à la rentrée, faire beaucoup plus pour préparer l'échéance qui est la nôtre.

Que sous-entend cette remise en question ?
À partir du moment où on n'a pas fait assez, il faut se faire sa propre autocritique. Je ne vois pas tout noir ou tout blanc. Les résultats nous donnent tort aussi de par ce qu'on n'a pas assez fait. J'espère qu'on pourra récupérer nos forces et les joueurs, leur esprit combattant. Est-ce que certains se sont vus trop beaux ? Ce n'est pas l'individuel qui m'importe mais la force que doit dégager le groupe. On n'a pas rempli les exigences du haut niveau sur ce rassemblement parce qu'on n'en avait pas les capacités.

lire aussi

Les notes de France-Croatie : Benzema et Mbappé sans ressort

Vous connaissez désormais votre dernier adversaire à la Coupe du monde, avec la qualification de l'Australie. Cela va vous rappeler des souvenirs... (Les Bleus avaient battu l'Australie 2-1 au premier tour du Mondial 2018 en Russie)
Le Pérou aussi nous aurait rappelé des souvenirs. Même si on avait fait ce qu'il fallait pour le gagner (1-0 au premier tour du Mondial en 2018), enfin pas assez, on avait bien réagi après. Vous savez, aujourd'hui l'équipe de Croatie est une très belle équipe. Même si, sur le papier, une équipe peut paraître moins forte, si on ne met pas le niveau... Il faut avoir des exigences élevées. Au moins, l'inconnue est levée avec l'Australie. On avait fait en sorte de superviser leur match contre les Émirats et celui-là. Mais bon, il y a encore du temps et les deux matches de septembre avant de penser à celui-là.

« Le système à trois a des avantages mais demande d'être au top physiquement. »

Vous avez utilisé plusieurs systèmes sur ce rassemblement (à 3 ou 4 défenseurs). Comme il n'y aura pas de préparation pour la Coupe du monde, le mois de septembre vous permettra-t-il de trancher sur cette question ?
Il y a toujours un système prioritaire. On a fait de bonnes choses avec la défense à 3 en ayant certains soucis aussi. C'est une question d'équilibre. Ce qui a dicté mon choix ce soir, c'est de mettre les joueurs dans la meilleure position par rapport à l'adversaire. Le système à trois a des avantages mais demande d'être au top physiquement. Mais parfois, il faut aller sur quelque chose de plus rationnel et ne pas s'interdire de changer en cours de match.

Allez-vous passer de mauvaises vacances avec cette défaite pour finir la saison ?
Oui, mais j'aurais eu de mauvaises vacances même si on avait gagné les matches (Didier Deschamps a perdu son père en début de rassemblement). C'est une sale période. Il faut apprécier quand on a de très bonnes périodes. Le foot reste du foot, même au très haut niveau. Perdre, il n'y a rien qui peut m'énerver plus. Il faut l'accepter et faire en sorte de repartir sur le droit chemin. »

lire aussi

Toute l'actualité de la Ligue des nations

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles