• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Didier Deschamps, sélectionneur des Bleus : « Je veux que tout le monde soit concerné »

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, a laissé entendre en conférence de presse ce samedi, à Clairefontaine, que tous les joueurs sélectionnés auront un temps de jeu plus ou moins conséquent lors des quatre matches de Ligue des nations du mois de juin.

Juste après l'arrivée de 23 des 24 Bleus sélectionnés pour les quatre matches de Ligue des Nations de juin, ce samedi à midi - le dernier, Karim Benzema, qui dispute la finale de la Ligue des champions avec le Real Madrid, contre Liverpool, n'étant attendu que lundi soir - Didier Deschamps a donné une conférence de presse, à Clairefontaine. Et ce juste avant une « séance d'oxygénation » en vélo et en forêt, sachant que le travail sur le terrain débutera ce dimanche, avec deux séances d'entraînement.

« Dans quelle mesure est-on déjà lancé vers la Coupe du monde... ou pas ?

Ah, on va philosopher (sourire). Les matches en juin ne sont pas l'idéal. On en avait trois d'autres années, mais là finalement, on en a quatre. La Coupe du monde vient vite quand même et cela doit nous servir par rapport à ce qui nous attend. Lors de notre premier match (vendredi 3 juin, contre le Danemark), certains joueurs n'auront pas joué depuis trois semaines, d'autres depuis deux.

Alors on ne va pas faire de miracle par rapport à la condition athlétique des uns et des autres, mais il faut essayer de gommer les disparités. Je ne regrette pas l'absence de matchs amicaux, car c'est devenu difficile de trouver des adversaires disponibles. Il y a toujours davantage d'intérêt quand il y a une compétition, avec comme objectif de finir premier et de se qualifier pour le tour final.

Comment allez-vous vivre dans le groupe France la finale de Ligue des champions ce samedi et quel est votre pronostic ?
On n'a rien organisé de spécial. On la regardera peut-être ensemble, certains resteront dans leur chambre, et chacun à ses affinités, ou pas. Les pronostics, ce n'est pas trop mon truc. Il y a deux très belles équipes, de très haut niveau, dont on connaît le profil, c'est difficile de sortir un favori. Pour Karim Benzema, ce serait mieux s'il pouvait venir avec un nouveau titre de champion d'Europe. En plus, dans la course au Ballon d'Or, avec tout ce qu'il a déjà accompli, cela ne pourrait aller que dans le bon sens pour lui...

lire aussi

Benzema, Mané, Salah, trois hommes pour le Ballon d'Or

Certains des joueurs présents, comme Antoine Griezmann (Atlético de Madrid) et Raphaël Varane (Manchester United), ont traversé des saisons compliqués. Ce rassemblement revêt-il une importance supplémentaire pour eux ?
Tous les joueurs ont eu des moments de moins bien avec leur club. Ici, ils retrouvent un environnement différent, avec des joueurs qu'ils connaissent et apprécient. Se remettre dans un autre fonctionnement peut les aider. C'est arrivé que certains moins performants avec le club soient très performants avec la sélection, et l'inverse aussi.

Mais c'est certain que (retrouver la forme et la confiance), cela ne se fait pas en un coup de baguette magique. Le plus important, c'est d'avoir une grande unité dans le groupe, en tenant compte des différences qu'il peut y avoir entre les joueurs. Je fais en sorte de gérer les uns et les autres, sans souci particulier. La notion de groupe et de force collective reste essentielle pour moi.

Didier Deschamps à propos des réactions qui ont fusé sur les réseaux sociaux sur la prolongation de Mbappé

« Dans ce monde connecté, la moindre phrase ou photo et ''piuu'' ! »

Pour développer celle-ci, allez-vous notamment donner du temps de jeu aux attaquants qu'on voit moins ?
Olivier Giroud n'étant pas là, Christopher Nkunku, Moussa Diaby, et Wissam Ben Yedder, qui sont souvent avec nous, auront cette fois-ci la possibilité de jouer un peu plus. Je veux que tout le monde soit concerné. Avec quatre matches en onze jours, et sachant qu'il n'y a que trois jours de récupération entre les deux premiers (contre le Danemark, le 3 juin et en Croatie, le 6), puis quatre avant le troisième (en Autriche, le 10), puis de nouveau seulement trois avant le dernier (contre la Croatie, le 10), je dois trouver un équilibre.

Je dois faire en sorte que des joueurs n'enchaînent pas les trois premiers tout en ne mettant pas trop des joueurs qui n'ont jamais joué ensemble, afin de rester cohérents par rapport à nos adversaires, pour travailler dans le positionnement et l'animation offensive au sein de notre système (3-4-3 ou 3-4-1-2).

Comment analysez-vous le choix de Kylian Mbappé de rester au PSG et peut-on grandir en restant en L 1 ?

Que Kylian reste en L1 est une très, très bonne chose pour le football français et le rayonnement que peut avoir la L1. Aujourd'hui, il y a six ou sept grands clubs dont l'objectif, en plus d'être champion de leur pays, est de gagner la Ligue des champions, même s'il n'y en a qu'un chaque saison.

Partir est une option, mais ce n'est pas une obligation de par la grande qualité de la Ligue 1, même si elle est souvent décriée. En plus, même s'il a déjà accompli énormément de choses, Kylian est encore un jeune joueur (23 ans), qui pourra être amené à partir plus tard. Rester au PSG ne l'empêche pas de continuer à grandir.

Les réactions suscitées à Madrid par son choix, notamment celle de Karim Benzema, dans un tweet énigmatique, vous inquiètent-elles ?
Les personnes qui n'ont pas tous les éléments peuvent avoir des interprétations différentes. Dans ma position de sélectionneur, l'essentiel reste l'unité du groupe. Mais non, cela ne m'inquiète pas. Avec le monde connecté dans lequel on vit, on sait que ça peut aller très vite, la moindre phrase, la moindre photo et ''piuuu !' '»

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles