Didier Ollé-Nicolle, entraîneur du PSG féminin, avant d'affronter l'OL en Ligue des champions : « Faire un truc grandiose »

·4 min de lecture

S'il ne veut surtout pas manquer de respect à l'OL, l'entraîneur du PSG féminin Didier Ollé-Nicolle a mis en avant la force de son collectif, samedi, avant la demi-finale aller de Ligue des champions à Décines (dimanche, 17 heures).

« Quel est l'état de votre groupe à la veille de la demi-finale aller de Ligue des champions sur le terrain de l'OL ?
Le groupe est pratiquement au complet, tout le monde est susceptible d'être convoqué. Pas de blessée. En plus, on a le retour de Constance Picaud, qui a repris l'entraînement, et de Luana qui était embêtée par son genou.

« Sur nos confrontations, elles ont gagné en Championnat, nous en Coupe, les scores ont été assez larges sur les deux matches, ça peut donc aller très vite. »

Dans quel état d'esprit abordez-vous ce choc contre l'OL ?
Avec beaucoup de sérieux et de plaisir. Quand on a mis en place notre projet, c'était pour faire un très bon Championnat et aller le plus loin possible dans les deux Coupes. Aujourd'hui, on a fait un très bon Championnat, à la bagarre avec Lyon, et on est en finale de la Coupe de France. Donc pour l'instant, on est dans nos objectifs. On sait que ça va être des matches serrés, importants. La clé passera par beaucoup de disciplines et beaucoup de plaisir. Le risque, c'est de jouer avec des absences, mais là on a récupéré du monde. J'ai beaucoup envie d'en découdre avec cette belle équipe lyonnaise.

Les cinq points de retard sur l'OL en Championnat renforcent l'importance de ce match à vos yeux ?
Oui et non. Il y a un vrai avantage pour Lyon au niveau du Championnat, ça s'est un peu joué la semaine dernière. Je les ai vues à Fleury, elles pouvaient très bien perdre ce match, elles l'ont gagné sur des faits incroyables, des erreurs adverses. Ça fait partie d'une saison. Quoiqu'il arrive, on aura fait un très bon Championnat, car ça se joue parfois à pas grand-chose. Elles ont un bel avantage en D1, nous, on l'a en Coupe de France après les avoir éliminées. Cette demi-finale, ça va être la belle. Sur nos confrontations, elles ont gagné en Championnat (6-1), nous en Coupe (3-0), les scores ont été assez larges sur les deux matches, ça peut donc aller très vite. C'est pourquoi je parlais de sérieux.

« On respecte beaucoup cette équipe, leur historique, leur palmarès, mais on a l'idée de faire un truc grandiose. »

À quel type de match s'attendre face à cette équipe lyonnaise ? Le même que celui remporté en Coupe de France en janvier ?
Je considère Lyon comme une très bonne équipe, composée d'internationales. Leur attaquante (Ada Hegerberg) est une des meilleures du monde, Wendie Renard... on ne les présente plus. C'est une équipe avec beaucoup d'expérience, beaucoup de solidité. Mais je considère aussi qu'on a une très bonne équipe, et je veux qu'on soit très ambitieux, qu'on joue. On n'a pas le style à trop défendre, il faudra qu'on utilise très bien le ballon, il faudra de la justesse sur le plan technique. En Coupe (lors de la victoire 3-0), ça n'a pas été un match facile. Mais on a fait un match sérieux, avec beaucoup d'engagement. Ce jour-là, les filles ont fait tourner la partie au bon moment en étant très efficaces. Il faut qu'on soit dans cette logique dimanche, sans les craindre, parce qu'on a envie de faire de très belles choses. On respecte beaucoup cette équipe, leur historique, leur palmarès, mais on a l'idée de faire un truc grandiose.

Certains observateurs louent les qualités individuelles de l'effectif lyonnais et mettent plutôt en avant la force collective de votre équipe. Vous partagez cette analyse ?
Chez nous, on essaie d'avancer à travers un collectif. On a un effectif jeune, et l'idée c'est de le faire grandir collectivement. Je le dis souvent, s'il y a un ou deux maillons manquants dans notre jeu au niveau des replacements, des déplacements, c'est très compliqué. Mais je ne me permettrais pas de juger les Lyonnaises, elles ont aussi un collectif. Elles ont des arguments individuels très forts. Mais nous aussi. »

lire aussi

Calendrier et résultats de la C1 femmes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles