Dijon bat Roanne et rejoint Cholet à la troisième place en Betclic Elite

Gregor Hrovat a été l'homme de la fin de match pour Dijon. (HERVIO JEAN MARIE/L'Équipe)

Vainqueur de Roanne (101-96) vendredi, Dijon rejoint Cholet, battu à Le Portel (86-70), à la troisième place du classement de Betclic Elite. En bas de tableau, Fos-sur-Mer a dominé Pau (83-75).

Mauvaise semaine pour Cholet. Coleader de Betclic Elite il y a huit jours, l'équipe des Mauges a enchaîné un deuxième revers en trois matches vendredi en amorce de la 12e journée. Privés de l'arrière Dominic Artis, qui avait inscrit le panier vainqueur au buzzer mardi face à Fos-sur-Mer (73-70), les Choletais n'ont pas fait le poids dans le Chaudron de Le Portel (86-70).

lire aussi : Le classement

Les Stellistes ont fait la course en tête du début à la fin et s'étaient appuyés sur le jeune arrière, Nadir Hifi (14 de ses 16 points en première mi-temps) pour prendre les devants. Le Portel met fin à trois revers de suite et, accompagné de Fos, rejoint Pau à la seizième place, puis les Béarnais, avec un petit Michael Stockton (7 points à 2 sur 10 aux tirs), n'ont pas réussi à tenir la distance dans les Bouches-du-Rhône (83-75).

Limoges déjoue à GravelinesLa défaite de Cholet profite à Dijon qui s'est imposé (101-96) au finish face à Roanne. L'équipe en forme du moment, qui restait sur quatre succès de suite, dont trois en Championnat et qui venait de se payer, coup sur coup, Cholet (98-72) et Boulogne-Levallois (102-77).

En Bourgogne, le duel d'attaques a été longtemps indécis et s'est joué dans la dernière minute. David Holston a encore survolé les débats (27 points) mais les cinq derniers points de Dijon sont l'oeuvre de l'arrière slovène Gregor Hrovat (15 au total). Ils ont permis de distancer pour de bon les coéquipiers de Ronald March (24 points) et s'adjuger la victoire.

lire aussi : Toute l'actualité de la Betclic Elite

Enfin, Limoges a totalement déjoué en attaque à Gravelines. Le CSP qui restait sur une belle série, avec notamment un succès face à l'Asvel (82-71), a peiné toute la soirée face à la défense nordiste mise en place par Laurent Legname, nouvellement arrivé et qui a déjà deux succès à son actif pour deux matches coachés. Limoges n'avait inscrit que 21 points à la pause (40-21) et 34 après trente minutes.