Dijon, Cholet, Strasbourg et Gravelines relancés en Betclic Élite

David Holston et Dijon se sont très facilement imposés samedi soir à Nanterre. (Jean-Marie Hervio/L'Équipe)

La dix-huitième journée de Betclic Élite a notamment vu Dijon l'emporter largement à Nanterre, tandis que Cholet Basket s'est difficilement imposé à domicile contre Blois.

Cinq rencontres au programme samedi soir, quatre clubs relancés. Battus lors de leur dernier match de Championnat, Dijon, Cholet, Strasbourg et Gravelines se sont tous imposés - à l'extérieur pour la JDA - afin de bien débuter la phase retour.

lire aussi : Le classement de Betclic Élite

Les Bourguignons ont fait la plus forte impression samedi soir sur le parquet de la JSF Nanterre, à la faveur d'un deuxième quart-temps à sens unique (29-13 dans la période, 57-37 à la pause), et dans le sillage du meneur de poche David Holston (19 points, 7 passes, 26 d'évaluation). Malgré le très large succès obtenu (88-68), les Dijonnais restent quatrièmes du classement (12 victoires, 6 défaites), derrière Cholet.

Les hommes de Laurent Vila ont vécu un match des plus pénibles à la Meilleraie face à Blois. Mais ils ont su remonter un déficit de 12 points pour finalement glaner une treizième victoire cette saison (86-82) et rester seul à la troisième place, à une victoire de Boulogne-Levallois (14 victoires), tandis que le leader monégasque ne jouera que dimanche, à domicile contre Nancy (16h00). Homme à tout faire de CB, Boris Dallo s'est distingué autant au scoring (17 points) que dans les autres secteurs (8 rebonds, 4 passes).

Échauffourée et fin de série pour Le Mans à StrasbourgDu côté du Rhénus de Strasbourg, la partie s'est achevée un peu plus tard que les autres. La faute à une altercation qui a notamment opposé le meneur alsacien Jean-Baptiste Maille à l'intérieur du Mans Josh Carlton. Ce dernier, sanctionné de deux fautes antisportives sur l'échauffourée, a été exclu, laissant ses partenaires, alors menés de six points (58-52, 25e). Les Manceaux se sont ensuite inclinés (92-89), mettant fin à une série de quatre succès de rang qui avait permis d'accrocher un ticket pour la Leaders Cup disputée à Saint-Chamond (17-19 février).

Sèchement battu à Blois lors de son dernier match (93-107), Pau-Lacq-Orthez n'a pas réussi à se redresser à domicile contre Roanne (77-85), malgré un avantage intéressant obtenu à la pause (39-35), et en dépit des 27 points claqués par Garrett Sim, sa meilleure marque de la saison. Avec cinq joueurs à 10 points ou plus, la Chorale a été plus solide collectivement (21 passes décisives pour 11 balles perdues). Elle a surtout validé ce précieux succès, qui lui permet de rester dans la course au Top 8, en signant un énorme dernier quart (29-16).

Dernière rencontre dimanche : un match entre Paris Basketball et l'Asvel (17h), disputé à l'Accor Arena de Bercy, trois jours après le match de saison régulière NBA qui y a été joué, entre les Chicago Bulls et les Detroit Pistons.