Dika Mem, Mathias Gidsel, Jim Gottfridsson, Omar Magnusson, Sander Sagosen : les cinq stars attendues au Mondial

L'arrière droit des Bleus Dika Mem (à gauche) et le demi-centre suédois Jim Gottfridsson, ici en demi-finales du dernier Euro, sont deux des stars attendues au Mondial 2023. (N. Luttiau/L'Équipe)

Le Championnat du monde de Handball en Pologne et en Suède s'ouvre mercredi avec le choc Pologne-France (21 heures). Voici les cinq stars qui devraient illuminer la compétition.

Les géants Nikola Karabatic (38 ans) et Mikkel Hansen (35 ans) sont toujours là pour guider la France et le Danemark parmi les favoris du Championnat du monde, qui s'ouvre mercredi en Pologne et en Suède. Mais ils accompagnent désormais la montée en puissance d'autres coéquipiers brillantissimes, attendus parmi les grandes stars du tournoi.

Dika Mem (France)L'arrière droit du FC Barcelone (25 ans) est sans doute le meilleur joueur au monde actuellement. Phénomène athlétique (1,94 m, 104 kg), redoutable défenseur, il monte les ballons à pleine vitesse et plane par-dessus les défenses adverses pour planter ses fléchettes à haute précision. Deuxième meilleur buteur de la dernière Ligue des champions sans tirer les penalties, il a mené le Barça à une deuxième couronne européenne d'affilée en juin dernier. Pour le faire prolonger jusqu'en 2027, le président barcelonais Joan Laporta l'a invité à dîner chez lui, privilège rare, même pour les footballeurs.

lire aussi : Karabatic et Mem, leaders majeurs des Bleus

Mathias Gidsel (Danemark)

Longtemps, le Danemark était un merveilleux jardin avec un carré de sable au poste d'arrière droit. Et puis est arrivé Mathias Gidsel, avec son sourire enfantin et ses jambes qui brûlent le parquet. À 23 ans, le gaucher a déjà surmonté de lourdes épreuves, un gros coup de mou mental après son éclosion au Mondial 2021 puis une rupture des ligaments croisés du genou droit lors d'un match contre les Bleus à l'Euro il y a un an. Cet automne, le meilleur joueur des JO de Tokyo s'est encore blessé à un doigt, craignant de manquer le Mondial. Mais il est revenu en force avec son club de Berlin dès la mi-décembre et semble prêt à foncer à nouveau.

Jim Gottfridsson (Suède)La Suède, championne d'Europe en titre, est avant tout un collectif formidable, sublimé par son chef d'orchestre : Jim Gottfridsson (30 ans). Shooteur, organisateur et défenseur, le costaud demi-centre à la barbe blonde est au sommet de sa carrière. Meilleur joueur de l'Euro 2022 (comme en 2018), il a mené il y a un an les Suédois à leur premier titre depuis deux décennies. À domicile, le patron du club allemand de Flensbourg veut participer à la construction d'une nouvelle dynastie jaune.

Omar Magnusson (Islande)

Le joueur de Magdebourg (25 ans) est un souvenir douloureux pour les Bleus, qui avaient pris l'eau de toutes parts il y a un an à Budapest (21-29) face aux Islandais et à leur star, auteur de dix buts. D'un gabarit très ordinaire (1,86 m), l'arrière droit a un bras gauche exceptionnel, fulgurant en appui comme en suspension ou sur penalty. Jusqu'à présent, personne n'a trouvé l'antidote. Cela fait deux ans qu'il cartonne sans interruption avec Magdebourg et son équipe nationale, passée à un cheveu des demi-finales de l'Euro 2022.

Sander Sagosen (Norvège)L'année 2022 est à oublier pour Sander Sagosen, qui s'est loupé à l'Euro avant d'enchaîner de sévères blessures. Après six mois d'absence, l'ex-star du Paris-SG (27 ans) est revenue au jeu en décembre avec le grand club allemand de Kiel, mais n'est apparemment pas encore à 100 %. Pour espérer dans ce Mondial, la Norvège aura besoin du charisme et de la puissance incomparable de son arrière gauche, qui peut faire basculer un match à lui tout seul.

lire aussi : Danemark, Suède, France : nos favoris pour le Mondial