Dimitri Payet s'apprête à « relever un challenge excitant » avec l'OM en deuxième partie de saison

Dimitri Payet a hâte de la seconde partie de saison. (A. Mounic/L'Équipe)

Limité à un rôle secondaire lors de la première partie de saison de l'OM, Dimitri Payet n'est pas abattu. Dans un entretien fleuve accordé à « La Provence » et publié mercredi, le milieu offensif a écarté l'idée d'un départ et veut prouver à Igor Tudor qu'il mérite plus de temps de jeu.

Dimitri Payet ne va pas se laisser abattre. Dans un entretien accordé à La Provence, le Marseillais est longuement revenu sur sa première partie de saison, dans laquelle il n'a que peu joué. Avec seulement 464 minutes passées sur les pelouses de Ligue 1, le Réunionnais a à peine joué un tiers des rencontres disputées par l'OM.

lire aussi : Payet, un nouvel élan avec l'OM en 2023 ?

« C'est difficile, mais je le garde pour moi, a-t-il expliqué. Si je jouerai plus en deuxième partie de saison ? Je n'ai pas la réponse. Je pense que le coach attend de moi que je sois plus décisif, plus tranchant, que ce soit sur 15-20 minutes ou quand je suis titulaire. »

La Coupe de France en ligne de mireQuoi qu'il en soit, l'ancien Lillois n'a pas prévu de quitter la Canebière. Et compte bien aller au bout de son contrat, qui court jusqu'en 2024. « Je ne veux pas partir, je veux rester, terminer ici, a-t-il assuré. Le challenge est excitant et je compte bien le relever. » Disposant d'une clause de reconversion au sein du club olympien au terme de son bail, Payet affirme néanmoins ne pas penser à la retraite. « Seul le corps peut décider si on continue ou pas. On en discutera (avec Pablo Longoria) autour d'une table à ce moment-là, je n'ai pas envie de mélanger les deux. Je suis encore un joueur. »

lire aussi : Payet : « Ce n'est pas à mon âge que je vais aller me plaindre auprès de mes dirigeants »

Sur le plan collectif, le Marseillais a de grandes ambitions pour l'équipe, avec l'espoir de ramener un trophée dans la cité phocéenne. « Se qualifier pour la Ligue des champions, c'est l'objectif fixé. Puis la Coupe de France doit être un objectif aussi, évidemment. Personnellement, ça fait partie de mes objectifs, de laisser une trace plus importante au club, avec un trophée à la clé. » En 32es de finale de la Coupe, l'OM affrontera Hyères (N2) le samedi 7 janvier (15h30). Avant cela, les Olympiens retrouveront la Ligue 1 jeudi face à Toulouse (21 heures), avant de se déplacer à Montpellier lundi prochain (19 heures).