Dino Baggio précise ses propos liés au dopage en Italie

Dino Baggio (A. De Martignac/L'Équipe)

Dino Baggio, ex-international italien, a apporté des éclaircissements quant à ses propos tenus sur le dopage, sur la chaîne de télévision italienne Tv7 mardi.

Après ses propos sur le dopage dans le football italien tenus sur la Tv7 mardi, Dino Baggio a précisé sa pensée. S'il essayait de faire un lien entre les décès récents de Gianluca Vialli et Sinisa Mihajlovic, qui ont succombé à de longues maladies, et le « trop de dopage » à l'époque, l'ancien milieu de terrain a nuancé ses paroles dans la Gazzetta dello Sport, où il évoque des « compléments légaux » davantage que des produits dopants.

« Imaginez que les médecins pouvaient nous donner des substances dopantes : nous avions des contrôles tous les trois ou quatre jours... Non, simplement, je voudrais savoir de la part des scientifiques si les compléments (légaux) que nous prenions peuvent, à long terme, créer des problèmes dans notre corps [...]. J'aimerais que la science puisse nous apporter des réponses sur les médicaments qui nous ont été administrés, pour récupérer d'une blessure ou retrouver de l'énergie. »

lire aussi : Dino Baggio : « Dans mes années, il y avait trop de dopage »

L'ancien international aux 60 sélections (7 buts) précise à nouveau que sa réflexion est consécutive aux deux drames qui ont touché le foot italien, puisque Mihajlovic (53 ans) est mort le 16 décembre d'une leucémie, et Vialli (58 ans) le 6 janvier, d'un cancer du pancréas. « Mon raisonnement nait de la douleur que je ressens pour la disparition de Vialli, que j'ai toujours considéré comme un ami et qui m'a tant aidé, de Mihajlovic et d'autres garçons qui, comme moi, ont joué au football dans les années 90 [...]. Je pense qu'il est nécessaire d'enquêter sur les substances pharmacologiques prises à cette époque », conclut Dino Baggio.