Discipline : un match de suspension ferme pour Warmed Omari et Benjamin Bourigeaud (Rennes)

Expulsé mercredi à Clermont (vainqueur 2-1 grâce notamment à un but de Kyei), Warmed Omari (Rennes) a été suspendu deux matches. (P. Lahalle/L'Équipe)

La commission de discipline de la LFP a infligé un match de suspension ferme plus un avec sursis à Warmed Omari et un match ferme à Benjamin Bourigeaud, les deux joueurs de Rennes expulsés mercredi à Clermont, où l'équipe bretonne a perdu (1-2) en L1.

Exclu à la 83e minute de Clermont - Rennes (2-1), en Ligue 1, mercredi, pour avoir empêché Andric d'aller au but, le défenseur breton Warmed Omari a été un match ferme plus un avec sursis par la commission de discipline de la LFP, ce jeudi.

Son équipier milieu Benjamin Bourigeaud, qui avait lui été exclu pour un second avertissement (77e), écope du match de suspension ferme habituel. Il manquera donc la réception du PSG (dimanche, 20h45, 19e journée de Ligue 1), tout comme Omari.

lire aussi : Le classement de Ligue 1

Les autres sanctionsLigue 1

Un match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle (Ligue 1 Uber Eats, Coupe de France, Trophée des Champions) ou par révocation du sursis. La sanction prend effet à partir de mardi 17 janvier à minuit : Mbaye Niang (Auxerre), Renaud Ripart (Troyes)

Ligue 2

Un match ferme : pour une expulsion, Clément Michelin (Bordeaux), Omar Daf (Sochaux, entraîneur) ; suite à un troisième avertissement : Danylo Ignatenko (Bordeaux), Boubakar Kouyaté (FC Metz) Mickaël Le Bihan (Dijon), Allan Linguet (Valenciennes), Arouna Sangante (Le Havre) Allan Tchaptchet (Grenoble).

lire aussi : Le classement de Ligue 2

Usage d'engins pyrotechniques, Ligue 1 : lors de Montpellier - Marseille (1-2, le 2 janvier), comportement des supporters de l'OM, fermeture pour un match de l'espace visiteurs pour le prochain match disputé à l'extérieur par l'OM (à Nantes, le 1er février).