Division 1 féminine : l'OL ne veut plus lâcher son titre

Sonia Bompastor lors du Trophée des championnes, le 28 août. (E. Garnier/L'Equipe)

Opposées à Reims dimanche, alors que la D1 Arkema reprend ce vendredi, les Lyonnaises, pourtant pas épargnées par les blessures, comptent bien confirmer leur retour au sommet après avoir reconquis leur titre la saison passée.

S'il existe une équipe qui peut se demander si elle n'est pas poursuivie par une malédiction, c'est bien l'Olympique Lyonnais. Depuis deux saisons, rares sont les joueuses de l'OL qui ont échappé aux graves blessures. L'exercice qui commence ne déroge pas à la tradition et, avant même le lancement de la D1, l'OL a déjà dû faire face aux blessures de Wendie ­Renard (mollet), Amandine Henry (mollet) ou encore Ada ­Hegerberg (jambe gauche).

lire aussi

La 1re journée de D1 Arkema

Si les nouvelles sont plutôt rassurantes pour les trois ­cadres, Sonia Bompastor a certainement pensé qu'elle était aussi la cible d'un marabout quand elle a vu Griedge Mbock se blesser gravement mardi soir avec les Bleues (la joueuse sera opérée le 13 septembre et sera indisponible au moins six mois).

Quelques ­heures plus tôt, l'entraîneure rhodanienne se confiait sur cette saison particulière, coincée entre l'Euro 2022 et la Coupe du monde 2023. « Il va être très important de bien gérer l'effectif, d'assurer des rotations, expliquait Bompastor, désireuse de s'appuyer davantage sur ses jeunes pour ménager ses cadres très sollicitées en club comme en sélection. Il faudra accepter ces rotations pour que tout le monde puisse être en forme lors des échéances les plus importantes. »

voir aussi

Composez votre équipe et défiez vos amis grâce au jeu de football fantasy de D1 Arkema

Quatre titres dans le viseur

Après avoir reconquis son titre de champion de France abandonné la saison précédente au PSG, l'OL, qui lancera son Championnat ­dimanche à Reims, veut confirmer ce retour au sommet où il avait pris ses ­habitudes durant quatorze ans. « On a démarré cette saison avec l'objectif de remporter quatre ­titres », lâche sans détour Bompastor dont l'équipe a gagné le Trophée des championnes face au PSG (1-0) fin août.

Avec « des objectifs élevés fixés par la direction », les Fenottes, qui disposent de l'un des effectifs les plus ­impressionnants de la D1, savent qu'elles seront attendues ­partout. « On va travailler dur pour pouvoir répondre à toutes ces ­attentes même si on aura face à nous des adversaires de qualité, qui ­auront tous la motivation de nous faire chuter », avertit l'ancienne latérale gauche qui souhaite aussi assurer le spectacle sur le terrain avec une équipe capable de régner en prenant et en donnant « beaucoup de plaisir ». Tout un programme.

lire aussi

Prêcheur (PSG) : « Je dois faire mes preuves »