Djokovic garde sa couronne

TENNIS - Au bout du bout du suspense, et au terme de la finale la plus longue de l’histoire de Wimbledon (4h57), Novak Djokovic a battu Roger Federer en 5 sets dimanche à Londres (7-6, 1-6, 7-6, 4-6, 13-12). Plus que jamais numéro 1 mondial, le Serbe remporte le tournoi pour la 2e fois de rang et la 5e au total. C’est son 16e Grand Chelem. A presque 38 ans, Federer est passé proche de l’exploit en gâchant 2 balles de match.

L'increvable Djokovic a eu Federer à l'usure...
L'increvable Djokovic a eu Federer à l'usure...



Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Exceptionnelle d'intensité et de suspense, cette finale 2019 entre Djokovic et Federer va rester dans les annales du tennis. Elle est en tout cas entrée dans l'histoire de Wimbledon, en devenant la plus longue finale du tournoi (4h57 de jeu), désormais devant le duel de 2008 entre Nadal et Federer (4h48). Ce fut également la première fois que 2 finalistes sont allés jusqu'au fameux super tie-break, qui intervient dans le 5e set à 12-12.

Après un première manche très disputée, pleine de promesses et remportée au tie-break (7-6), Djokovic a complètement lâché le 2e set (1-6), avant de se reprendre sur le 3e, tout en ayant pris soin de sauver une balle de set (7-6). Increvable malgré ses presque 38 ans (il les aura en août), Federer s'est offert en patron le 4e set (4-6), puis a eu 2 balles de matches dans le 5e (à 12-11).

A l'usure, le Serbe, presque trop clinique, a finalement réussi à écœurer un Federer spectaculaire, forts en ace et en montées au filet gagnantes. Même si son adversaire a inscrit plus de jeu que lui lors de cette finale, Djokovic a bel et bien remporté son 16e Grand Chelem, et n'est plus qu'à 4 longueurs du Suisse (20).

A Wimbledon, ce 5e sacre (après 2011, 2014, 2015 et 2018) lui permet de garder sa couronne pour la 2e année consécutive et de rejoindre un certain Björn Borg au palmarès des joueurs les plus titrés en Angleterre. Pour sa 12e finale à Londres, Federer n'a pas à rougir de sa défaite. Largement soutenu par le public britannique, il est et restera l'un des joueurs les plus incroyables de l'histoire. Il l'a encore prouvé ce dimanche avec ce match dantesque.


À lire aussi