Djokovic sur l'exclusion des joueurs russes et biélorusses de Wimbledon : « Une situation perdant-perdant »

Novak Djokovic, lors de son titre à Wimbledon en 2021. (Charlotte Wilson/L'Équipe)

Novak Djokovic regrette la décision du Grand Chelem londonien d'empêcher la participation des joueurs russes et biélorusses. Le Serbe ira quand même défendre son titre en Angleterre.

« Personnellement, après n'avoir pas pu jouer en Australie et dans l'incapacité de défendre mes points à Wimbledon, ça va me coûter 4 000 points. Je suis très négativement impacté par ça. J'ai parlé à la direction de l'ATP et au conseil des joueurs ces derniers jours et collectivement, je suis content que les joueurs soient ensemble pour montrer aux Grands Chelems que quand une erreur est faite, et ça l'a été de la part de Wimbledon, il doit y avoir des conséquences. Je supporte les joueurs, l'unification, je l'ai toujours fait.

« Ils ont pris une mauvaise décision »

Ces derniers jours, j'ai découvert qu'il y avait un document de recommandations du gouvernement anglais pour le All England Club où ils avaient plusieurs options sur la table. Et ils n'ont discuté de rien avec l'ATP ou avec les joueurs pour voir s'il pouvait exister un compromis. Ils ont pris une mauvaise décision, je ne la supporte pas du tout. C'est un sujet super sensible, et toute décision amène des conflits.

Il y avait des propositions comme celles de faire jouer ensemble des joueurs ukrainiens, russes et biélorusses dans une exhibition pendant le Grand Chelem, ou des doubles mixtes pour donner le prize-money aux victimes. Il y avait d'autres idées, qui n'ont pas été exploitées, et une mauvaise communication est arrivée de Wimbledon. Y avait-il une meilleure solution que d'empêcher les joueurs de prendre ou de défendre des points ? C'est une situation unique et très étrange.

lire aussi

Pourquoi Wimbledon ferme la porte aux joueurs russes et biélorusses

Bien sûr, un Grand Chelem reste un Grand Chelem, je rêvais de gagner Wimbledon quand j'étais jeune, je ne le regarde pas uniquement par le prisme des points ou le prize-money. Mais une nouvelle fois, il doit y avoir des critères, du respect mutuel. Certains joueurs seront plus affectés et protesteront plus. C'est dur de dire ce qui est bon, ce qui ne l'est pas. C'est une situation perdant-perdant pour tout le monde. Mais oui, je planifie d'aller à Wimbledon. »

lire aussi

Un groupe de joueurs et joueuses russes et biélorusses réfléchit à une action à mener envers Wimbledon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles