Djokovic pourrait perdre 30M$ de sponsoring s’il est perçu comme « antivax »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Djokovic sponsor Australie
Novak Djokovic n’aura fait qu’un court mais mouvementé passage en Australie, cette année.

Novak Djokovic à Melbourne, suite et fin ce dimanche, matin pour nous en France, avec l’annulation du visa du Serbe et son placement en détention, précédent son renvoi, prochain, du pays. Finalement, Djokovic ne disputera pas l’Open d’Australie 2022, à la défense de son titre, premier Grand Chelem de la saison de tennis. Il ne briguera pas les un peu plus de 1,8 millions d’euros de prime promises aux vainqueurs hommes et femmes. Et surtout, le numéro un mondial de tennis a singulièrement écorné son image, dans cette regrettable affaire.

L’Australie a finalement refusé de garder Novak Djokovic sur le territoire

Parce que non vacciné, le Serbe espérait pouvoir compter sur une exemption médicale, du fait qu’il a contracté la Covid. Ces derniers jours ayant tourné au fiasco pour lui et son entourage, ses sponsors personnels pourraient en réaction, craindre pour leur réputation. C’est une hypothèse que soulève Marcel Knobil, un spécialiste britannique des marques, interrogés par The Telegraph. Etre perçu comme antivax engagerait le joueur dans un combat contraire à la majorité.

Une dizaine de sponsors personnels associés au numéro mondial de tennis

Cela pourrait alors mettre en branle ses sponsors qui sont nombreux : Head, Lacoste, Peugeot, Asics, Ultimate Kronos Group (UKG), Hublot, Raiffeisen Bank… « Je doute que ses sponsors soient menacés », nuance Marcel Knobil, mais il précise : « Ses sponsors garderont certainement un oeil sur la façon dont les choses se précisent ». En l’espèce, défavorablement pour le Serbe.

Qu’il ne devienne pas un porte-drapeau de la communauté des antivax

« La grande préoccupation des différents commanditaires sera de savoir s’il devient perçu, comme un défenseur majeur de la lutte contre la vaccination et le porte-drapeau des antivax », prévient quand même Knobil. The Telegraph a interrogé la marque Hublot, dernier sponsor à s’être associé à Djokovic, dans le courant de l’été dernier. « Hublot poursuivra son partenariat avec le numéro 1 mondial du tennis », fait savoir la maison horlogère suisse. « Novak Djokovic est sa propre personne. Nous ne pouvons commenter aucune de ses décisions personnelles. »

Des partenaires commerciaux qui rapportent au Serbe près de 30 M$ annuels

Djokovic ne s’est jamais ouvertement positionné en tant qu’anti-vaccin, mais il est contre, à titre personnel. Les partenaires commerciaux rapportent une trentaine de millions de dollars (26,2 M€) chaque année à Djokovic, en plus des primes gagnées sur le circuit ATP : 9 millions de dollars en 2021, et 154,7 M$, depuis l’entame de sa carrière (135,5 M€).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles