Djokovic de retour à Melbourne : « Très touché par l'accueil que j'ai reçu »

Novak Djokovic après le match exhibition avec Nick Kyrgios (L. Elliott/Reuters)

Privé de l'Open d'Australie 2022 après l'annulation de son visa, Novak Djokovic est de retour à Melbourne. Samedi, il a réitéré son amour pour l'Australie et son ambition, avant son premier tour.

« Comment s'est passé votre retour sur la Rod Laver Arena, pour le match de charité avec Nick Kyrgios ?
C'était génial d'être de retour à Melbourne, sur ce court central et de jouer avec Nick, dans un stade plein et pour une cause importante. Pour être honnête, j'ai été très touché par l'accueil que j'ai reçu sur la Rod Laver Arena. J'ignorais comment ça allait se passer après les événements de l'année dernière et je suis vraiment reconnaissant envers le public pour cet accueil chaleureux, cet amour et ce soutien.

lire aussi : Djokovic fait le show avec Kyrgios

Ne gardez-vous pas de rancoeur ? Comment se remet-on d'une telle expérience ?
Non, il le faut, pour avancer. Ça fait partie du passé à présent. Tous les bons souvenirs que j'ai vécus en Australie prennent le dessus sur cet événement de l'année dernière. Mon avis sur le pays, mon sentiment ici a toujours été positif et ça s'est toujours ressenti dans mes performances. Mes résultats en sont la preuve. J'avais vraiment hâte de revenir ici pour jouer au tennis, parce que c'est ce que je sais faire de mieux et c'est ce que j'ai toujours voulu faire. J'ai vraiment hâte de jouer devant le public !

La course aux titres du Grand Chelem, est-ce toujours une motivation pour vous ?
Bien sûr ! C'est pour cela que je continue de jouer au tennis, je suis un compétiteur et je veux être le meilleur, je veux gagner les plus grands tournois du monde. Ce n'est pas un secret. Il y a quatre Grands Chelems qui sont les plus grandes compétitions de notre sport. C'est aussi pour cela que j'avais hâte de revenir en Australie. J'adore jouer dans la Rod Laver Arena, en particulier les night sessions. J'ai déjà beaucoup gagné ici et j'espère continuer.

Je me sens vraiment en forme, j'ai terminé l'année de la meilleure des manières et j'ai continué à Adélaïde. Je suis content de la manière dont j'ai joué là-bas. J'ai mes chances, je m'entraîne aussi dur que tout le monde ici. Il y a plein de petits jeunes qui ont faim de victoires, qui veulent gagner mais grâce à mon expérience, je sais comment aborder ces matches. Quand je me sens bien et que je joue à mon meilleur niveau, j'ai toutes mes chances contre n'importe qui. »

lire aussi : Toute l'actu de l'Open d'Australie